France: Macron veut accélérer l’expulsion des sans-papiers

Photo sur twitter gov- France


Macron veut accélérer l’expulsion des sans-papiers…

Emmanuel Macron a réuni mercredi 9 juin plusieurs ministres pour réclamer une meilleure efficacité des expulsions des sans-papiers, encore mal appliquées, alors que l’exécutif s’attend à un afflux d’arrivées post-Covid, a indiqué l’Elysée. Au cours de cette réunion, étaient présents le Premier ministre Jean Castex, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, son homologue aux Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et une représentante du Garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti. L’occasion pour le groupe d’évoquer un sujet épineux. Pour beaucoup, le taux d’acceptabilité de l’immigration devient de plus en plus bas en France alors que de nombreuses personnes profitent du système et des demandes d’asile.

15 % des décisions d’expulsion sont exécutées

Fin 2020, la commissaire européenne aux Affaires intérieures avait estimé devant le Sénat que le taux d’exécution moyen d’une décision d’expulsion est de 30 % en Europe mais chute à « 13, 14 % pour la France », alors que l’Elysée avance le chiffre de 15,3 %.

Le chef de l’Etat, qui au début de son quinquennat évoquait l’objectif d’un taux d’exécution de 100 %, a demandé mercredi des mesures « opérationnelles très rapidement », en ciblant en priorité l’expulsion des sans-papiers auteurs d’actes de terrorisme ou fichés pour radicalisation ainsi que ceux ayant commis des crimes et délits et autres infractions graves.

Macron souhaite accélérer le processus d’expulsion des sans-papiers

Aujourd’hui, le président Macron semble donc vouloir donner un coup d’accélérateur à sa politique. Sur les 120.000 personnes demandeuses, 20.000 sont entendues, 20.000 repartent et le reste, reste sur le territoire, de manière illégale. Souhaitant agir rapidement, Emmanuel Macron a donc invité ses ministres à prendre les devants et à réfléchir à de nouvelles mesures ou renforcer celles qui existent déjà, afin d’aller en son sens.

Des négociations internationales qui vont s’intensifier

Un point avancé, est celui des prisons. En effet, plusieurs milliers d’étrangers se trouvent actuellement derrière les barreaux. Paris devrait actionner certains leviers de négociations, notamment avec les pays du Maghreb, afin de les forcer à récupérer les individus emprisonnés en France.

Reste que certaines nations, comme l’Algérie, semblent plutôt fermer à l’idée d’évoquer ce sujet.

#sanspapiers #expulsions #Macron #France #migration

0 vue0 commentaire