top of page
  • Photo du rédacteurAA

France: après son périple dans la soute Air Algérie, l’algérien Aymen âgé de 16 ans rassure (V

France: après son périple dans la soute Air Algérie, Aymen âgé de 16 ans rassure

La compagnie aérienne nationale Air Algérie (Air Couscous) qui a l’habitude d’être au cœur de scandales, a cette fois-ci vécu cela sans voir venir. Pour cause, c’est un garçon mineur prénommé Aymen qui a mis la compagnie nationale au cœur de ce scandale. En effet le mardi 9 mars un garçon mineur fait le «buzz» sur les réseaux sociaux à travers une vidéo ou on le voyait clairement arrivé clandestinement sur le sol français, après avoir traversé la méditerranée de façon illégale à bord d’un avion d’Air Algérie de Constantine jusqu’à Paris dissimulé dans la soute à bagages.


Le jeune Aymen ou la preuve irréfutable de la défaillance sécuritaire et politique en Algérie

Aymen, un jeune mineur algérien âgé d’à peine 16 ans, a pu déjouer tous les contrôles de l’aéroport de Constantine le mercredi 9 mars pour accéder au tarmac et se cacher ensuite dans la soute à bagages d’un avion d’Air Algérie qui assurait la liaison Constantine-Paris. Le jeune migrant clandestin a été découvert une fois à l’atterrissage de l’avion d’Air Algérie sur la piste de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle à Paris. Les agents aéroportuaires ont été estomaqués lorsqu’ils ont aperçu un jeune mineur au corps frêle qui était caché dans la soute à bagages.


«Je me suis mis à plat ventre pour passer sous la clôture en barbelés. Je me suis caché un bon moment pour que le garde ne puisse pas me voir. Dès qu’il a quitté son poste, j’ai pu entrer», raconte-t-il.

Le jeune homme confie que ce n’est pas la première fois qu’il a pu accéder à la piste de l’aéroport de Constantine. Il a utilisé l’application Flight Radar pour connaître l’heure de départ des vols Air Algérie vers Paris, car lors de la première tentative son entrée a coïncidé avec l’arrivée de l’avion de la capitale française.

Ce vendredi 13 mars, donc quelques jours après son périple Aymen qui rappelons-le, est mineur apparaît dans une vidéo diffusée sur une page Facebook dédiée aux émigrés qui vivent en France «les émigrés algériens en France», Aymen affirme clairement qu’il se trouve toujours en France, qu’il va bien et qu’il a été pris en charge là où il se trouve. il affirme même qu’il «vit la belle vie».


Air Algérie et le ministère les transports font un pas en arrière

Il est à rappeler qu’une annonce de l’augmentation du nombre de vols annoncée par le ministère des transports, a été rendue publique le vendredi 9 mars 2022, que ce dernier a aussi annoncé que cette augmentation prend effet à partir de 15 mars 2022, donc 6 jours après l’annonce de ministère.

Suite à l’annonce en question, Air Algérie emboite le pas du ministère et annonce que la vente des billets vers 10 destinations débute le 11 mars mais cette annonce a été supprimée par Air Algérie, le vendredi 11 mars 2022. les rumeurs vont alors bon train, mais un élément rassurait les voyageurs algériens, en effet le communiqué du ministère n’a pas été supprimé, jusqu’à ce matin vendredi 13 mars, ou l’on constate qu’à l’instar d’Air Algérie, le ministère les transports a aussi supprimé son communiqué datant de 9 mars. Cette vente a été repoussée jusqu’au vendredi 15 pour raison d’organisation.

A lire aussi:

2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page