top of page

France - 25 septembre: Journée nationale d’hommage aux Harkis


  • «Ce sont des destins français exemplaires. Quand on insulte un Harki, on insulte la France» Emmanuel Macron;

  • Un harki, est un individu servant en Algérie française dans une formation paramilitaire;

  • Quand Tebboune insultait la communauté algérienne établie en France...

Chaque année, le 25 septembre, la France rend hommage aux anciens Harkis et aux autres membres des formations supplétives qui ont combattu aux côtés de l'armée française pendant la guerre d'Algérie, de 1954 à 1962.

En 1954, tandis que des Algériens allaient rejoindre le front de libération national (FLN) afin de se battre pour l'indépendance de leur pays, d'autres faisaient le choix de la France et rejoignaient l'armée française. Ces derniers, pour la majorité des civils armés par la France, avec pour missions d'assurer la sécurité de points stratégiques, de villages ou de zones parfois plus étendues mais aussi de participer à des opérations militaires aux côtés de l'armée française.

Journée Nationale d'Hommage aux Harkis à Florange en 2023

La fin du conflit se traduisit, pour les pieds noirs comme pour les anciens supplétifs - ceux que l'on a pris l'habitude de désigner communément sous le nom de Harkis – par le déchirement, la fuite, l'exil, ou encore l'horreur pour ceux restés au pays, jugés traîtres à leur pays.

La France a reconnu sa responsabilité dans la tragédie vécue par les harkis et leurs familles et est engagé dans une politique de réparation et de reconnaissance. Cela passe notamment par un examen sans concession du passé dans tous ses aspects et par une transmission objective de l’histoire de toutes les entités qui constituent la communauté nationale. La cérémonie du 25 septembre en est l’expression la plus solennelle.

Merci mon colonel.... Viens ici
Quand Tebboune insultait la communauté algérienne établie en France et la qualifie de fils de Harkis, du général Aussaresses, et du général Marcel Bigeard.




Comments


bottom of page