top of page

Financement libyen: le franco-libanais Ziad Takieddine a été arrêté à la suite d’une notice ém

Financement libyen: le franco-libanais Ziad Takieddine a été arrêté à la suite d’une notice émise par Interpol au Liban.

Ziad Takieddine a été arrêté à la suite d’une notice émise par Interpol. l’interpellation de l’homme d’affaires franco-libanais s’inscrit dans le cadre d’une affaire de corruption et de financement de la campagne de l’ancien président français Nicolas Sarkozy.

Né le 14 juin 1950 dans une grande famille de Druzes libanais, Ziad Takieddine a longtemps travaillé dans la publicité, avant de quitter son pays déchiré par la guerre civile. Dans les années 1980, il dirige la station de montagne Isola 2000, dans les Alpes-Maritimes en France. Reconverti dans la négociation de juteux contrats d’armement, il a fait fortune en mettant à profit ses connexions politiques avant de devenir un « ami encombrant » pour la droite française et un paria cerné par la justice, déroutée par ses déclarations fluctuantes.

« Les forces nationales de sécurité ont placé Takieddine en détention, sur la base d’un mandat d’arrêt d’Interpol adressé au ministère public car il est recherché par les autorités françaises concernant son implication dans une affaire de corruption et de financement de la campagne », a précisé une source judiciaire proche de l’affaire. Il y a quelques semaines l’homme avait fait parler de lui par la déclaration spectaculaire qu’il avait faite sur l’affaire du financement libyen de la campagne présidentielle de Sarkozy en 2007.

Alors que durant plusieurs années, l’homme d’affaires avait affirmé détenir des preuves d’un financement de la Libye dans la campagne du candidat républicain, il a remis en cause toutes les déclarations qu’il avait faites auparavant. « Monsieur Sarkozy n’a pas eu un financement libyen pour la campagne présidentielle ».« Il n’y a pas eu de financement présidentiel de Sarkozy, jamais», avait-il déclaré il y a quelques semaines.

Lire aussi:

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page