Exclusif / Algérie - Cameroun: La vendeuse de rêve, Sofia Benlemmane, arrêtée en Gambie [Vidéo]


La vendeuse de rêve, Sofia Benlemmane, arrêtée en Gambie

Sofia Benlemmane sest rendue en Gambie avec un passeport français pour rechercher l'arbitre Gassama pour lui "soutirer" des aveux, Sofia Benlemmane s'est fait arrêter par les autorités gambiennes .... écoutez

On n'entend qu'eux, c'est leur moment. Ils le savent, les Algériens sont attentifs à la moindre information concernant un éventuel retournement de situation en faveur des verts pour les envoyer à la Coupe du Monde 2022.

En effet, depuis que Bakary Gassama a sifflé la fin du match Algérie 1-2 Cameroun (avec quelques secondes d'avance sur le temps additionnel prévu), il n'y a pas eu un seul jour sans que des personnes sorties de nulle part n'annoncent détenir des preuves de la corruption de l'arbitre Gambien.

Après les images de ce supporter Algérien s'adressant à Gianni Infantino à Doha, en marge du tirage au sort de la Coupe du Monde, c'est au niveau du siège de la FIFA que d'autres manifestent pour - disent-ils - porter la voix de l'Algérie.

Si certains le font en toute sincérité, bien des personnes plus ou moins bien intentionnées se sont engouffrées dans ce dossier pour se faire une publicité à moindre frais.

Sofia Benlemmane: la machine à buzz

Parmi ces gens là on retrouve Sofia Benlemmane, "supportrice" tout aussi sulfureuse, célèbre pour avoir été la première à envahir le stade de France lors du fameux France - Algérie en 2001.

Cette experte du buzz à partir de rien, de la vulgarité et des attaques ad hominem, est suivies par des centaines de milliers de personnes et ses propos sont repris, découpés, remontés et relayés à travers les réseaux sociaux.

"La course contre la montre avant le 11 de ce mois, je me suis rendue en Gambie afin de rechercher l'arbitre Gassama pour lui "soutirer" des aveux du complot pour exclure notre équipe nationale de participer à la coupe du monde, alors que la Fédération algérienne est dans un profond sommeil, mais avec les sacrifices des fils des martyrs, nous serons au Qatar et nous créerons une surprise qui choquera les ennemis à l'intérieur et à l'extérieur, et nous sommes déterminés à ce que l'Algérie vive" Sofia Benlemmane
Les antécédents judiciaires de Sofia Benlemmane

Sept mois de prison avec sursis, 10 000 F d’amende, trois ans d’interdiction de stade: le tribunal correctionnel de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a sanctionné la silhouette filmée le samedi 6 octobre 2001 par toutes les télévisions, en train de courir de droite à gauche sur la pelouse du stade de France, un drapeau algérien à la main.

Sofia Benlemmane­, avait fait irruption sur le stade, ainsi qu’une centaine d’autres supporters, avant la fin du match amical qui opposait la France à l’Algérie. L’invasion de la pelouse, sous les yeux du Premier ministre et de plusieurs membres du gouvernement, avait mis fin au jeu à la 76e minute, alors que la France menait 4 à 1.

Sur la centaine d’envahisseurs, dix-sept sont poursuivis pour «entrée sur une aire de jeu troublant le déroulement d’une compétition sportive». Ils encourent un an de prison et 100 000 F d’amende. L’un a comparu immédiatement. D’autres, des mineurs, ont été jugés dans le huis clos d’un tribunal pour enfants. Un troisième, sans avocat, n’est pas venu à l’audience. Certains ont demandé un avocat, ce qui repousse leur procès au mois de février 2002.

Alors, au côté de la porte-drapeau (Sofia Benlemmane­), un seul comparaissait: Aissam Ayadi, 24 ans, agent de piste à l’aéroport de Roissy. Il n’avait pas d’avocat non plus. Et, comme Sofia Benlemmane, peu à dire pour sa défense.

L’avocat de la Fédération française de football, partie civile, est consterné: «Je suis l’avocat d’une fête gâchée. Quelle est la sanction pour une fête gâchée?» Il regarde les rangées de journalistes présents dans la salle d’audience et se tourne vers la jeune femme: «Ce qui vous ferait le plus de mal, c’est qu’il n’y ait pas de publicité, que les caméras ne soient pas braquées sur vous, c’est que personne ne fasse de vous l’égérie d’un mouvement qui n’existe pas. Vous avez été celle qui a ouvert la brèche. C’était le premier match entre la France et l’Algérie. Personne ne pourra dire quand il y aura le match Algérie-France, c’est la chose la plus bête que vous ayez faite








1 134 vues0 commentaire