top of page

Culture: Patrick Bruel annule un concert en Algérie, une décision influencée par son grand-père Elie



Ce jeudi 16 février 2023, Patrick Bruel a fait annuler un concert en Algérie, son grand père Elie lui a interdit de s’y produire !

Patrick Bruel, né Maurice Benguigui le 14 mai 1959 à Tlemcen en Algérie, d’origine juive, Patrick Bruel âgé de trois ans et sa mère, Augusta, tout juste divorcée, ont dû fuir l'Algérie où sa mère est professeur de français pour la France au lendemain de l’"indépendance" de l’Algérie (1962). Il n’a jamais caché ni ses origines juives, ni son engagement en faveur d’Israël.

Dans une interview accordée à Paris Match ce jeudi 16 février 2023, Patrick Bruel a révélé que son grand-père lui avait fortement déconseillé de se produire en Algérie durant les années 90.

« Je pense qu’il avait peur pour moi »

Ce jeudi 16 février 2023, Patrick Bruel s’est confié à Paris Match sur son grand-père à plusieurs reprises: « Je l’ai connu assez longtemps pour qu’il me transmette pas mal de choses. Mais ce que j’aimais avec mon grand-père, surtout, c’étaient ses souvenirs, l’Algérie… Je voulais qu’il me raconte son Algérie. Et il m’a transmis quelque chose d’assez joli, c’est de n’avoir aucun ressentiment, aucune soif de revanche, ce qui n’est pas toujours le cas des gens d’Afrique du Nord qui ont été rapatriés ».

Et d’ajouter : « En 1991, j’avais prévu un concert là-bas et je voulais emmener ma famille. Mon grand-père, lui, ne voulait pas. Il semblait gêné qu’on y retourne… Je pense qu’il avait peur pour moi. Et il n’avait pas forcément tort. La situation était très tendue à l’époque, on m’a fait comprendre que ce n’était pas le moment pour moi et je n’y suis pas allé… »

La décennie noire en Algérie

Les années 90 ont été marquées par une période sombre en Algérie, appelée la « décennie noire », pendant laquelle le pays a subi une vague de violence terroriste sans précédent, qui a fait des milliers de victimes. De nombreux artistes algériens, tels que Cheb Hasni ou Matoub Lounès, ... ont également été assassinés pendant cette période.

Patrick Bruel "Oui", Enrico Macias "Non"
Patrick Bruel, révélateur de l’hypocrisie des dirigeants algériens vis-à-vis d’Israël


Commentaires


bottom of page