Covid-19: la France ferme ses frontières aux pays extérieurs à l’UE, « sauf…


Covid-19: la France ferme ses frontières aux pays extérieurs à l’UE, « sauf motif impérieux

À l’issue d’un Conseil de défense sanitaire qui s’est tenu à 18 heures vendredi, le Premier ministre Jean Castex a annoncé une fermeture des frontières aux pays hors de l’Union européenne, sauf motif impérieux. Une mesure qui concerne également les territoires ultramarins.

En France, le Premier ministre Jean Castex a annoncé une fermeture des frontières aux pays hors de l’Union européenne, sauf motif impérieux. Une mesure pour tenter de circonscrire cette nouvelle vague de covid-19. Dès dimanche prochain, la France fermera ses frontières aux pays extérieurs à l’Union européenne, « sauf motif impérieux », afin d’essayer de freiner la propagation de l’épidémie de coronavirus, a annoncé vendredi le chef du gouvernement Jean Castex.

« tous les déplacements en provenance et en direction de tous nos territoires ultramarins seront également soumis désormais à la production de motifs impérieux à compter de ce dimanche », a ajouté le chef du gouvernement dans une brève allocution télévisée.

Quant aux voyages au sein de l’Union européenne, ils sont conditionnés à la réalisation d’un test PCR négatif. Les territoires ultra-marins sont également concernés par la fermeture des frontières. L’annonce de ces restrictions intervient à l’issue du Conseil de défense sanitaire tenu à 18 heures vendredi à l’Elysée.

Conseil de défense sanitaire

L’exécutif avait réuni vendredi un Conseil de défense sanitaire jugé crucial, après plusieurs jours d’incertitudes quant à la mise en place d’un nouveau confinement, et deux jours de consultation du gouvernement avec les groupes politiques au Parlement, associations d’élus et syndicats, au moment où la campagne de vaccination risque de ralentir à cause d’une baisse des livraisons des laboratoires.

Sur le front de la propagation de l’épidémie, le chef du gouvernement a estimé que la situation était «préoccupante» même si elle «reste mieux maîtrisée en France que chez beaucoup de nos voisins». Avec près de 23’000 nouvelles contaminations et un niveau élevé d’entrées à l’hôpital et en réanimation, la pression reste forte.

La crainte porte d’abord sur les variants qui se sont diffusés au Royaume-Uni et en Afrique du Sud et qui représenteraient désormais un dixième des cas en France.

Pas de troisième confinement!

En prenant cette décision, le gouvernement français écarte l’idée d’un troisième confinement qui sera dévastateur pour l’économie française. « Nous pouvons encore nous donner une chance d’éviter le confinement » , a lancé le premier ministre Jean Castex.

#motifimpérieux #frontières #JeanCastex #UnionEuropéenne #France

0 vue0 commentaire