top of page
  • Photo du rédacteurAA

Covid-19: Au temps du Corona, Bonjour perplexité! Par: Bahia Benkhar

Au temps du Corona, Bonjour perplexité!

J’ai l’impression que nous avons changé d’époque! Ça devient presque une rengaine, dans les médias ou nos conversations (virtuelles) privées…En même temps , une voix intérieure nous susurre : “ Et ça veut dire quoi exactement tout ça ? » car, à l’œil nu, notre mode de fonctionnement cérébral d’aujourd’hui ressemble à celui d’hier, par contre notre quotidien d’aujourd’hui a vachement changé: Un grand décalage entre comment on pense, notre perception des choses, nos ambitions, nos envies…, et ce qui se passe réellement… Certes on nous sert du Corona au petit déjeuner, au déjeuner et au dîner avec des desserts variés au goût aigre et doux dans le meilleur des cas, mais qui varient : Il y a quelques années c’était la vache folle, il y a quelques mois c’était la H1N1, et entre tout ça, il y a les inondations, les guerres, le terrorisme! Quelle calamité est devenu notre quotidien..la psychologie collective est en mal être général… Revenons à Corona, car celui là nous a confiné et nous étions déjà fatigués..fatigués de ce qui arrive dans ce monde qui nous accueille chaque jour avec une nouvelle déstabilisante…Et puis maintenant comment ne pas rêver que cette « crise-là » s’effacera au bout de quelques semaines, à l’instar de tant d’autres annoncées comme majeures, jusqu’au jour où elles ont subrepticement déserté nos écrans ? Pourtant deux ou trois éléments de notre vie ne reviendront pas à la case de départ : notre vision, forcément un peu schématique, de ce monde où nous passerons le reste de notre vie, et l’idée que nous nous faisons de notre sécurité et de celle, de ceux que nous aimons…Notre vision de nos priorités..de notre existence même! Nous avions fini de nous convaincre il y a deux décennies ou presque, que la fin du communisme en URSS, donc de la guerre froide, marquait l’avènement d’une époque plus paisible… Or, après quelques années, il a suffi d’un matin tragique à Manhattan pour nous révéler que la planète était plus dangereuse qu’avant et que nous étions assis, à notre insu, sur une sorte de bombe nucléaire psychologique, faite de haine et de trouille, tout comme aujourd’hui avec ce Corona, encore pire on nous annonce pas que un certain Ben Laden ou une idéologie est derrière mais on nous annonce un anneau dévastateur invisible, incontrôlable, alors une autre bombe nucléaire psychologique cette fois faite de frustrations, de sentiments d’incertitude, de peur et même de paranoïa et que personne pour l’instant ne sait désamorcer..

En même temps nous sentons que cette menace fantôme mais bien réelle, pèse sur chacun…On ne peut plus même dire j’aurais peut-être dû résider dans ce pays ou dans l’autre dans cette ville ou dans l’autre…c’est une « Pandémie » mondiale…Une manie universelle ou le mal physique est tellement pris en compte quand il est contagieux donc « démocratique » en touchant tout le monde, que les autres maux qui tuaient déjà des millions chaque jour auparavant et auxquels on a pas vu tant de mobilisations… Car celui là, touche les économies, touche les riches et les pauvres…touche tout le monde, car tout simplement celui-la est contagieux et sa contagion personne n’est pas encore parvenu à bien la cerner,  qui ne touche que ceux qui en souffrent et font des morts par millions chaque année..Who really cares?.  Mais il est qui ce Corona pour nous ouvrir les yeux sur ce que nous valons réellement dans l’équation mondiale, et pourtant il a réussi à le faire, nous avons aujourd’hui les yeux grands ouverts plus que jamais!! Nous confiner, c’est aussi nous donner le temps de mieux / bien penser et analyser..

C’est tout cela que nous ne parvenons plus à faire coïncider nos croyances antérieures, celle par exemple que nous vivons dans une zone de prospérité et de paix, car la zone est devenue la même…sans frontière…ce qui arrive au pôle Nord, en Afrique du Sud, en chine, en Italie arrive ici ou là bas au Maroc ou en France…Mais est ce une raison pour vivre dans l’angoisse ?

Plus que la peur, la perplexité devient notre condition actuelle et c’est normal, nous nous sentons prisonniers, on ne peut plus prendre un avion, explorer le monde, on n’a plus de vie sociale, on est privé de se toucher, de vivre en communauté, de voir nos amis, notre famille, de se serrer et d’être consolé …

N’est-il pas très lourd tout ça..on ne sort plus depuis un bout de temps et quand on sort pour nos besoins urgents, on baisse jamais la garde, on a peur de tout & de tous…c’est une épidémie psychologique maintenant que nous vivons.. Comment ne serions-nous pas perturbés en constatant que le monde est bien plus compliqué que nous avions fini par le croire ? Toutes ces secousses comportent au moins un bénéfice personnel : Nous rapprocher du réel…nous ouvrir les yeux sur d’autres angles Ceci passera et le « NOUS » restera, et je l’espère mieux … Apprenons déjà à nous protéger psychologiquement, à ne pas rentrer dans la psychose, en se déconfinant mentalement tout en le restant physiquement, voyagez à travers vos souvenir, où vers votre avenir, faites l’ordre de vos idées, le tri et le ménage dans votre cerveau, ambitions, fréquentations…prennes ce confinement comme une pause, une reprise de souffle sans pour autant être imbibé de négativité que les médias nous servent chaque jour! Protégeons notre force mentale comme cela une fois le physique déconfiné nous en sortirons avec le minimum de dégâts et le maximum d’apprentissage..!

Bon confinement / déconfinement!

Et et surtout pour le moment #Stay_home, see & wait

Amicalement votre,

 Par: Bahia Benkhar Sougrati Chroniqueuse – Experte en communication & National branding

1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page