top of page

Coronavirus: Le gouvernement de la ville occupée de Melilla, cache-t-il des cas?

Photo cérdit @melillahoy.es


Coronavirus: Le gouvernement de la ville occupée de Melilla, cache-t-il des cas?

La ville Melilla est revendiquée par le Royaume du Maroc, considérée par ce dernier comme étant occupée.

la ville occupée de Melilla, attend de connaître avec impatience dans les prochaines heures les résultats des trois premiers cas de surveillance des coronavirus qui ont été enregistrés dans la ville, pour lesquels les tests ont déjà été effectués, qui ont été envoyés à l’hôpital Carlos III de Madrid. Le ministre de l’Économie et des Politiques sociales et chef de la zone de santé publique de la ville autonome, Mohamed Mohamed Mohand, a expliqué que ces trois cas ont suivi les instructions des autorités sanitaires pour appeler le 112 pour signaler qu’ils souffrent des symptômes du coronavirus et procéder des zones à risque. Lors d’une conférence de presse, Mohamed Mohand a rendu compte de ces trois premiers cas de suivi « pour la tranquillité des citoyens », bien qu’il ait averti que les nouveaux inscrits ne seront désormais pas annoncés tant que les résultats des tests ne seront pas connus, car «ce serait improductif» et c’est ainsi que cela se fait dans d’autres régions.

De même, il a voulu démentir les rumeurs selon lesquelles les tests de coronavirus ne sont pas effectués à Melilla, citant l’exemple de ces trois premiers cas de suivi, qui montre que « à Melilla, comme dans n’importe quelle partie du territoire national, des tests sont effectués » et ils sont envoyés à l’hôpital Carlos III, où «finalement ils finissent tous» les éventuels cas positifs qui se produisent en Espagne pour les confirmer.

Cependant, notre source nous a confié que l’épidémie de Covid-19 a bel et bien commencé à MelilliaUne vidéo qui démontre ce que nous avançons. Nous avons pris soin de ne pas citer les noms des personnes infectées…

Le protocole, de l’appel au 112

Mohamed Mohand et le directeur territorial de l’Institut national de gestion de la santé (Ingesa), Omar Haouari, ont souligné que le protocole qui est activé en cas de suspicion de cas de coronavirus, tels que ces trois premiers cas de suivi, doit dériver  de l’appel que le 112 à 061, qui croise l’information avec les techniciens de la santé publique et, selon le protocole, le patient est emmené dans un site isolé pour faire l’analyse. Dans le cas où les tests donneraient un résultat positif, ils agiront dans leur environnement et les personnes avec lesquelles ils pourraient avoir été en contact, ont tous deux souligné, qui ont refusé de donner des détails sur les trois cas suivis pour préserver la vie privée des patients et évitez de vous identifier eux-mêmes ou les groupes auxquels ils appartiennent. Haouari a insisté sur le fait que « tous les circuits sont établis » et « qu’il y a une place permise » pour l’isolement des patients, et a appelé à ne pas mettre en doute ou remettre en cause le travail des toilettes. Il a également demandé à chacun de collaborer afin que ces professionnels « puissent travailler sans facteurs externes » et « sans pression ».

Lire aussi:

0 vue0 commentaire
bottom of page