top of page
  • Photo du rédacteurAA

« Celui qui enseigne le bien aux autres, sans le faire, est semblable à l’aveugle qui porterait une

Le « président » Abdelmadjid Tebboune a présidé ce samedi 16 mai au siège de la Présidence une réunion du Haut conseil de sécurité, annonce la présidence de la République, sans donner plus de précisions.

Le port du masque devient obligatoire, dès ce dimanche 17 mai, dans tous les commerces du pays. A l’heure où l’Algérie s’approche de la barre des 6500 cas confirmés de contaminations au coronavirus, les autorités encouragent le port du masque de protection sanitaire.

Lotfi Benbahmed, ministre délégué à l’Industrie pharmaceutique, rassure : « nous sommes sur le point de finaliser, dans le cadre d’une commission intersectorielle, les modalités pour rendre ces masques accessibles au grand public, notamment la mise en place d’un prix plafond, surtout pour les masques chirurgicaux, dont cinq millions seront disponibles en pharmacie par semaine ». Avant d’ajouter que « les prix seront évidemment différents, car il y a des masques fabriqués localement et d’autres importés. Les prix varieront entre 50 à 80 DA (0.36 et 0.58). Les masques alternatifs qui sont fabriqués localement seront également disponibles en quantité suffisante, sachant que de nombreux ateliers de fabrication sont actuellement mobilisés à cet effet ». Le Maroc a rendu obligatoire le port du masque le 7 avril. Des masques à 8 centimes d’euros, subventionnés par le gouvernement, sont en vente dans les pharmacies et les épiceries.

Benbouzid n’écarte pas le port obligatoire du masque

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderahmane Benbouzid a déclaré, jeudi à Tipasa, que l’obligation, par la force de la loi, du port de la bavette de protection « n’est pas à écarter », si la propagation de l’épidémie du nouveau coronavirus, en Algérie, persiste, et que la situation n’est pas sous contrôle. « Si la propagation de l’épidémie du Covid-19 persiste et qu’elle n’est pas sous contrôle, il est possible que le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie recommande aux autorités l’obligation du port du masque, par la force de la loi », a indiqué M. Benbouzid, qui accompagnait le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial, Hassane Mermouri, dans une visite de travail dans la wilaya. « A condition bien sûr qu’il y’ait aussi disponibilité de bavettes en quantités suffisantes », a-t-il souligné, en outre.

« Un grand dirigeant commande par l’exemple et non par la force. » Sun Tzu

« Celui qui enseigne le bien aux autres, sans le faire, est semblable à l’aveugle qui porterait une lanterne. » Proverbe arabe

« Le « président » seul fait exception !!! Préfère ne pas porter de masque !!! C’est la marque manifeste de l’arrogance !!! Le sentiment de suprématie !!! Le refus d’être comme les autres ,en réalité muselés !!! Le complexe de supériorité qui n’est que la preuve d’esprits rétrogrades !!! Même face au Covid-19, le pouvoir algérien refuse l’objectivité, la réalité,le bon sens !!! L’humilité !!!Un comportement sidérant,une culture de ce qu’il y a de plus contre nature …A l’image de la diplomatie du pouvoir,qui se veut prétentieuse et hégémonique !!! Au dessus des autres !!! Ce qui complique tout dialogue responsable, objectif et constructif... » a publié Mohammed Lakhdari sur Facebook

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page