top of page

CAN 2023: Pour qui les algériens se prennent-ils?... Des "supporters" algériens -Repris de justice- sont traités de racistes en Côte d’Ivoire

Qui sont vraiment ces "supporters" algériens -Repris de justice- qui font désordre

Tous les sports transmettent plusieurs valeurs: la tolérance, le respect, l'honnêteté, l'honneur, le courage...

Les valeurs du football: plaisir, respect, engagement, tolérance et solidarité

Le foot a le pouvoir de changer le monde car il unit les gens autour d'un seul et même objectif.

Il nous permet de nous rassembler malgré nos différences, car oui, le football est un formidable vecteur de lien social. Nous n'avons pas le même âge, ni le même sexe, ni la même couleur de peau, ni les mêmes croyances, ni ne venons d'un même milieu et néanmoins nous avons tous cette même passion.

Des "influenceurs algériens" sont accusés d’avoir partagé des propos racistes envers les Ivoiriens, semant la discorde avant même le coup d’envoi tant attendu.

La polémique a été déclenchée par plusieurs influenceurs, parmi lesquels Sofia Benlemmane, dont une vidéo dénigrant le niveau de vie et de développement de la Côte d’Ivoire a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux. Les internautes ont exprimé leur indignation face à ces commentaires jugés irrespectueux envers le pays hôte du tournoi.

Arrivée en Côte d’Ivoire pour suivre la CAN 2023, la Youtubeuse Sofia Benlemmane s’est attirée la foudre des Ivoiriens. Dans une vidéo publiée sur la toile, elle a choqué plus d’un avec ses propos.

La Youtubeuse Sofia Benlemmane a provoqué un scandale par une vidéo dans laquelle elle a dénigré le niveau de vie et de développement du pays hôte. La vidéo a indigné de nombreux internautes. En effet, la Youtubeuse algérienne s’est dite frappée par la différence entre l’algérie et le reste des pays d’Afrique. «Dieu merci nous avons un pays comme l’algérie», dit-elle, ajoutant que l’Algérie devrait se situer géographiquement «entre l’Espagne et le Portugal».

«Ici (en Côte d’Ivoire), ils vivent une de ces misères !», s’exclame-t-elle, promettant d’en montrer une facette dans une vidéo qu’elle a filmée à la gare de la ville.

«C’est pire que la préhistoire. Si j’avais le pouvoir, j’enverrais les algériens ici (pour constater de visu)», ajoute-t-elle, une manière de sous-entendre que les algériens n’ont pas conscience du confort dans lequel ils vivent dans leur pays.

La vidéo a été largement partagée sur les réseaux sociaux partout en Afrique et reprise même par certains médias.
Zéro Respect pour le pays Hôte, Bravo aux ivoiriens Ils ont assuré, une organisation à la hauteur

De nombreux appels sont par ailleurs lancés pour l’expulser de Côte d’Ivoire, voire de la poursuivre pour ses propos dénigrants.

«Au lieu de nous dénigrer et pour éviter autre chose, il vaut mieux dégager de notre pays», dit simplement un internaute ivoirien à tous ceux qui ne trouvent pas son pays à leur goût.

«Des insultes gratuites pour faire la part belle à son pays, l’Algérie, où cette pu.. musulmane ne vit même pas puisqu’elle est installée en France comme des millions d’algériens qui ont fui ce « merveilleux pays » dont elle parle », écrit un internaute ivoirien.

Rappelons que ce n’est pas la première fois que les algériens, qu’ils soient de simples citoyens lambda ou responsables, sont traités de racistes, notamment envers les africains. De nombreux internautes africains avaient dénoncé ce comportement, en 2022, lors de l’élimination de l’Algérie de la coupe du monde du Qatar par le Cameroun.

Des actes ignobles et immoraux commis par la dénommée Sofia Benlemmane qui a agressé violement les supporters du Cameroun

Cette experte du buzz à partir de rien, de la vulgarité et des attaques ad hominem, est suivies par des centaines de milliers de personnes et ses propos sont repris, découpés, remontés et relayés à travers les réseaux sociaux.

Lors du match Cameroun vs Brésil, des supporters de l'équipe du Cameroun ont subi des agression morales et des insultes, des atteintes à caractère raciste et injures les plus odieux, montrant la haine et la conduite avilissante de la dénommée Sofia Benlemmane, qui n'a pas hésité à menacer une femme marocaine qui supportait l'équipe du Cameroun.

Certaines parties qui prétendent, défendre la liberté d'expression et d'opinion et dénoncent le racisme....restent muet quand il s'agit de dénoncer les violations de ces droits par d'autres personnes. Sofia Benlemmane a enfreint le droit le plus élémentaire consacré par toutes les Constitutions et les lois, en l'occurrence la liberté d'expression

La Vidéo intégrale: Jugez vous-même.
Serge Guemou, Président du Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc (CMSM), a dénoncé "les comportements racistes des algériens au cours de ce mondial."
Les antécédents judiciaires de Sofia Benlemmane
La vendeuse de rêve, Sofia Benlemmane, arrêtée en Gambie

Sofia Benlemmane s'est rendue en Gambie avec un passeport français pour rechercher l'arbitre Gassama pour lui "soutirer" des aveux, Sofia Benlemmane s'est fait arrêter par les autorités gambiennes. En effet, la "supportrice" polémiste de l’équipe d’algérie Sofia Benlemmane a été arrêtée, cette fin de semaine, en Gambie lors d’un déplacement durant lequel elle s’apprêtait à enquêter sur l’affaire Gassama.

L’arrestation a eu, alors qu’elle se dirigeait vers la Fédération Gambienne de football pour chercher Gassama .Une fois arrivée à destination, elle se fait arrêtée par les services de sécurité et se fait transférer vers un commissariat d’Interpol.

En France

Sept mois de prison avec sursis, 10 000 F d’amende, trois ans d’interdiction de stade: le tribunal correctionnel de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a sanctionné la silhouette filmée le samedi 6 octobre 2001 par toutes les télévisions, en train de courir de droite à gauche sur la pelouse du stade de France, un drapeau algérien à la main.

Sofia Benlemmane­, avait fait irruption sur le stade, ainsi qu’une centaine d’autres supporters, avant la fin du match amical qui opposait la France à l’algérie. L’invasion de la pelouse, sous les yeux du Premier ministre et de plusieurs membres du gouvernement, avait mis fin au jeu à la 76e minute, alors que la France menait 4 à 1.

Sur la centaine d’envahisseurs, dix-sept sont poursuivis pour «entrée sur une aire de jeu troublant le déroulement d’une compétition sportive». Ils encourent un an de prison et 100 000 F d’amende. L’un a comparu immédiatement. D’autres, des mineurs, ont été jugés dans le huis clos d’un tribunal pour enfants. Un troisième, sans avocat, n’est pas venu à l’audience. Certains ont demandé un avocat, ce qui repousse leur procès au mois de février 2002.

Alors, au côté de la porte-drapeau (Sofia Benlemmane­), un seul comparaissait: Aissam Ayadi, 24 ans, agent de piste à l’aéroport de Roissy. Il n’avait pas d’avocat non plus. Et, comme Sofia Benlemmane, peu à dire pour sa défense.

L’avocat de la Fédération française de football, partie civile, est consterné: «Je suis l’avocat d’une fête gâchée. Quelle est la sanction pour une fête gâchée?» Il regarde les rangées de journalistes présents dans la salle d’audience et se tourne vers la jeune femme: «Ce qui vous ferait le plus de mal, c’est qu’il n’y ait pas de publicité, que les caméras ne soient pas braquées sur vous, c’est que personne ne fasse de vous l’égérie d’un mouvement qui n’existe pas. Vous avez été celle qui a ouvert la brèche. C’était le premier match entre la France et l’Algérie. Personne ne pourra dire quand il y aura le match algérie-France, c’est la chose la plus bête que vous ayez faite

Farouk Boudjemline un repris de justice, plus connu sous le nom de Rifka

Farouk Boudjemline un repris de justice, plus connu sous le nom de Rifka, voit le jour en 1997. Il est acteur, youtubeur et influenceur algérien. Âgé d’à peine 24 ans, Rifka a su se faire une place parmi les youtubeurs et influenceurs les plus suivis en Algérie.

Soupçonné de complicité dans l’affaire "Future Gate", Rifka se trouvait sous mandat dépôt.

Effectivement, la situation dans laquelle se trouvait Farouk Boudjemline (Rifka) n’est pas très enviable. Le jeune influenceur fait face à une circonstance difficile. Rifka est en effet impliqué dans l’affaire "Future Gate". Cette agence a arnaqué plus de 75 étudiants algériens. Ces derniers avaient comme rêve de partir poursuivre leurs cursus universitaires à l’étranger.

Au fait, le créateur de contenu est coupable d’avoir fait la promotion de l’agence fictive qui a piégé les étudiants. Par conséquent, il a été appelé pour comparaître devant le juge d’instruction auprès du tribunal de Dar El Beida. Ce dernier a ordonné l’emprisonnement provisoire de Rifka et d’autres célébrités impliquées dans l’affaire. Il s’agit notamment de l’influenceuse la plus suivie en Algérie, Numidia Lezoul et Stanley.

Les éléments culpabilisent de plus en plus ces personnalités publiques qui ne cessent de tomber jour après jour.

Vidéo Farouk Boudjemline (Rifka) entrain de provoquer les supporters Camerounais

Cet imbécile algérien, un repris de justice, pour exprimer sa joie suite à la défaite du Cameroun face à la Suisse a payé un DJ, ensuite il a invité un camerounais naïf qui ne comprenait pas un seul mot en arabe pour le rabaisser et se moquer de lui.

«Future Gate»: Une escroquerie qui cible les étudiants

Elles ne cessent de se multiplier. Les arnaques en tout genre font décidément les beaux jours des personnes malveillantes prêtes à tout pour s’enrichir de manière illégale. Et l’avènement d’internet a contribué à faire exploser ce genre de pratique.

Dernièrement, c’est l’arnaque qui cible les étudiants qui refait surface. Elle n’est pas nouvelle dans le paysage des escroqueries mais fait nombre de victimes. Là encore, le procédé est bien ficelé. Des escrocs créent des entreprises…

Via Numidia et Rifka, des étudiants se sont vu proposer des fausse propositions d’étudier en Ukraine et se sont fait piéger… En algérie, les étudiants algériens sont de plus en plus nombreux à se tourner vers l’Ukraine pour la poursuite de leurs études. Et pour cause, acceptée et appréciée dans le monde entier, l’éducation ukrainienne est considérée comme l’une des plus qualitatives et ouvertes a développement.

Le gouvernement ukrainien s’attache à favoriser l’accès à l’éducation à tout le monde, et cela passe d’abord par les prix. Les études en Ukraine sont très peu coûteuses par rapport aux autres pays européens.

D’ailleurs, le pays a un niveau de vie européen mais avec des prix très bas. La vie quotidienne et le logement en Ukraine sont également peu chers en comparaison de la France, de l’Italie ou d’un autre voisin européen. Ainsi, avoir un très bon niveau de vie tout en étant étudiant est loin d’être incompatible en Ukraine, contrairement aux autres pays européens !

Des plaintes sont classées sans suites

Des parents d’étudiants algériens en ont porté plainte pour escroquerie contre le boss de Rifka, et aucune suite n’a été donnée à ce jour.

Une correspondance diplomatique

La correspondance diplomatique entre l’Ukraine et l’ambassadeur d’algérie à Kiev au sujet de la fraude l’escroquerie… Dans cette correspondance, Keiv demande l’ouverture d’une enquête sur l’entreprise « Numidia et Rifka » ciblant les étudiants.

Cette correspondance, est restée sans suite, et aucune enquête n’a été ouverte en raison de l’influence du soi-disant Oussama.

179 vues0 commentaire
bottom of page