top of page

CAN 2023: "Nos lions, Notre fierté!"... By. Bahia Benkhar

Nos lions, Notre fierté!

Ce soir, après tous ces débats enflammés, il est impératif de rappeler que notre équipe nationale, dirigée par l’entraîneur marocain Walid Regragui, a dépassé toutes les attentes. Leur performance a été bien plus qu’une simple victoire dans un match de football ou un exploit dans une compétition !

Cette équipe, depuis le Qatar et surtout après l’arrivée de Walid, a restauré notre confiance et réveillé notre passion pour le football, faisant battre le cœur de toute une nation à l'unisson ! Ils ont porté très haut le drapeau de notre cher royaume, ont levé nos têtes, et ont fait parler de nous partout dans le monde !

Ils ont réalisé ce que nous n'aurions jamais osé imaginer. Ainsi, critiquer l'équipe après la défaite de ce soir et faire porter à Walid, à lui seul, la responsabilité de cette élimination, voire se retourner contre lui, ne saurait être un acte de patriotisme ni de courage. Et ce comportement n’est que celui d’un public à la mémoire courte !

Ceci serait inadmissible, surtout pas de la part de ceux qui n'ont cessé de le porter aux nues, proclamant avec fierté notre quatrième place mondiale en coupe du monde, faisant de nous le seul pays africain, arabe et musulman à atteindre une demi-finale mondiale !

Oui, la critique constructive et l'évaluation raisonnable sont nécessaires, voire indispensables pour progresser. Oui, la responsabilité doit être assumée.

Oui, des erreurs techniques et tactiques ont été faites et Walid les a assumées clairement. À mon niveau, je confirme qu’aujourd’hui c’était une leçon pour lui mais aussi pour quelques joueurs. Si je dois évaluer sans être analyste sportif et dans un point de vue personnel en tant que fervente fan de football et de son équipe nationale, je dirai que :

  1. Pour ce match : Walid a fait des erreurs techniques, tactiques et de perspectives ! Il a fait des mauvais choix comme il l'a avoué lui-même. Le choix tactique de revenir en arrière et de ralentir le jeu dans la première mi-temps a été l’erreur fatale qui nous a coûté cette sortie. Quelques joueurs ont pris de mauvaises décisions, d’autres ont raté des occasions, et puis d’autres n’étaient pas en forme, ni physique ni mentale. Puis le penalty qui était la bouée de sauvetage mais qu'il a raté… Ce sont des choses que tout le monde a vues, mais pour lesquelles on ne va pas juger tout un parcours, tous ces talents, mais que nous devons exposer pour que cela soit corrigé, et ceci rejoint le témoignage de Regragui.

  2. Pour l’équipe en général : Nous avons besoin d’un vrai buteur qui transforme les occasions en buts sûrs, un milieu central efficace et intelligent, qui peut insuffler un nouvel élan à l’équipe, créer l’équilibre et les transitions entre l’attaque et la ligne de défense ! Sinon, je trouve que notre équipe actuelle est prometteuse et nous devons tous la soutenir !

Oui, ce soir, nous sommes emplis de tristesse, de larmes amères, mais ne devons jamais oublier les larmes de joie et de fierté versées tout au long de la dernière coupe du monde !

Utiliser le fouet de la critique de cette manière ne signifie rien d'autre que le déni et la dissimulation. Peu ont osé remettre en question les choix de Walid, qui a mené l'équipe à des victoires mémorables au Qatar face aux plus grandes nations du football. Mais la majorité cherchera aujourd'hui à minimiser ces réalisations, à se concentrer sur cette sortie prématurée de la CAN, qui a ses raisons, à poser calmement, à analyser et à corriger pour le reste d’un parcours prometteur. Nous avons besoin de quelques ajustements sur le banc comme sur la pelouse, une équipe avec des jeunes qui œuvrent encore à donner, d’autres dont la mission au 11 national doit s’arrêter mais qui peuvent quitter avec fierté après avoir marqué l'histoire, une équipe olympique avec de très bons joueurs qui vont bientôt dire leur mot à l’équipe A, et des talents extraordinaires à former et à intégrer ! Une fédération qui se bat pour le football marocain avec sérieux, qui ne se résigne pas sur les moyens, qui a une stratégie efficace, claire et qui a déjà donné ses fruits et une belle équipe technique derrière.

Aujourd'hui, c'était une leçon sur le jeu en Afrique et ses contraintes auxquelles il faut savoir mieux s’adapter. Aujourd’hui, c’était un cauchemar, qui nous a secoués, un accident de parcours, une défaite, mais ce n'est en aucun cas la fin. Soyons aux côtés de notre équipe et nos lions quand ils perdent, pour les soutenir dans leur relèvement et les voir continuer à nous éblouir. Continuons à avoir confiance en notre équipe, c'est en soi une preuve d’amour inconditionnel envers notre pays !

Personnellement, je dénonce le nihilisme et l'attitude de ceux qui ne sont là que pour les victoires, et qu’en temps de victoire, qui retournent rapidement leur veste, qui changent leurs avis et positions sur un seul résultat !

Dans la lumière de la victoire et dans l'ombre de la défaite, nous demeurons solidaires de notre équipe et de notre Maroc. L'esprit du bon perdant réside dans notre capacité à rester unis, à soutenir nos joueurs et à maintenir notre fierté nationale intacte, quels que soient les résultats sur le terrain. En embrassant cet esprit, nous cultivons une communauté qui transcende les succès et les revers, trouvant sa force dans la loyauté et le soutien inconditionnel. Ainsi, que chaque match soit une leçon d'humilité et une opportunité de grandir ensemble, supportant toujours notre équipe et portant toujours les couleurs de notre drapeau avec dignité et respect. Alors, restons toujours ensemble, unis et fiers, que nous soyons des gagnants dans la victoire, mais surtout des gagnants dans l'adversité, unis par l'amour du jeu, la fidélité à notre étoile verte au sang rouge, et le respect pour nos adversaires.

Rien n’est jamais acquis dans la vie. Il faut toujours cultiver, travailler et militer pour garder les acquis et, au mieux, les développer et aller de l’avant. L’acquis est le domaine du passif, du paresseux et du vaniteux. Les grands continuent toujours à se battre avec grandeur, la tête toujours levée, mais toujours avec humilité !

Avec le recul, et avec un peu de sagesse et de bon sens, cette défaite en CAN peut nous servir de tremplin vers une victoire plus grande. Elle nous enseigne l'humilité, nous pousse à réévaluer nos stratégies, et nous incite à travailler plus dur pour atteindre de plus grands objectifs. Il est utile de rappeler que dans chaque revers, il y a une leçon à apprendre, une opportunité de croissance et de développement. C'est dans ces moments de difficulté que notre résilience est mise à l'épreuve, et que notre détermination est renforcée. Nos joueurs sont encore jeunes et cette expérience, celle de la victoire au Qatar et de la défaite en Côte d’Ivoire, leur servira d’une manière inestimable ! Ainsi, plutôt que de se laisser abattre par la défaite, ils peuvent la considérer comme une étape nécessaire sur le chemin d’un plus grand succès. C’est un esprit à adopter et à intégrer ensemble, équipe technique, joueurs et nous, le public, derrière. En gardant cet état d'esprit, nous sommes mieux préparés à surmonter les obstacles et à atteindre nos aspirations les plus élevées, et ce, dans tous les domaines.

On meurt pour le drapeau, on l’honore et on le porte haut en toutes circonstances !

Notre équipe nationale, a déjà gagné l’estime du public mondial, a déjà honoré l’Afrique, les arabes et les musulmans dans la plus grande compétition de football mondiale : LA COUPE DU MONDE, en arrivant au carré d’or mondial…

Une sortie prématurée de la CAN est certes, surprenante et douloureuse mais ne remet en aucun cas la qualité de cette équipe, que nous n’allons pas dénigrer et juger sur un match, pour des raisons déjà expliquées en haut!

  • Supportons tous notre équipe nationale

  • Supportons tous nos joueurs

  • Supportons Walid et son staff

  • Merci Walid Regragui

  • Merci à notre équipe nationale.

Bahia Benkhar, fondatrice de Musk Strategies, première agence marocaine spécialisée en national branding à travers l’évènementiel, la production du contenu (Audiovisuel, Content Marketing..) mais aussi à travers la communication stratégiques et les relations publiques.

Fondatrice et présidente du “VILLAGE DU MAROC”. Événement itinérant visant la promotion du Maroc, son patrimoine matériels immatériel, de ses institutions privées et publiques, et de son offre économique, culturelle et touristique à travers le monde.

Experte en Marketing territoriale, en « National Branding », en communication et médias et en production audiovisuelle. Avec un réseau professionnel et relationnel diversifié & de qualité, à l’international.

Ancienne DGA de Radio Plus (10ans)- Filiale Groupe Holmarcom.

Actuellement DG de Musk Strategies, institution exerçant en Afrique et aux États Unis, spécialisée en communication stratégique, en National Branding (Maroc), en Production, en marketing de notoriété, en événementiel B TO B, notamment en confection d’événements para-diplomatiques et événements de networking visant la promotion du Maroc à travers le monde.

bottom of page