top of page
  • Photo du rédacteurAA

Burkina Faso: une rencontre entre les militaires et les membres du gouvernement du président burkina

Burkina Faso: une rencontre entre les militaires et les membres du gouvernement du président burkinabè déchu Roch Marc Christian Kaboré

Le président du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR), la junte militaire au pouvoir au Burkina, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, a instruit les membres du dernier gouvernement du président burkinabè déchu Roch Marc Christian Kaboré, de restreindre leurs mouvements.


Au Burkina Faso, les militaires au pouvoir commencent à organiser la transition, ils ont rencontré les ministres du gouvernement dissous.

Ils sont tous présents, les ministres du gouvernement dissous au Burkina Faso, pour leur rencontre avec les militaires au pouvoir.

Aucun d’entre eux ne manque à l’appel, il leur avait été demandé de ne pas quitter le pays sans autorisation. Parmi eux, se trouve notamment le Premier ministre Lassina Zerbo.

La junte a instruit les membres du dernier gouvernement de Kaboré à ne poser d’actes tendant à faire obstacle à leur axe de marche qui ne s’arrêtera pas tout en les invitant chacun à restreindre ses déplacements à l’intérieur de Ouagadougou.

Quelques jours après le coup d’état qui a renversé le président Roch Kaboré, les militaires au pouvoir commencent à organiser la transition.

Une transition dont la gestion devrait impliquer toutes les composantes nationales selon la volonté des militaires.

La junte déclare par ailleurs qu’elle reste ouverte à toute contribution de la dernière équipe gouvernementale et travaille à impliquer toutes les composantes nationales dans la gouvernance.

A la tête de ce groupe de soldats, se trouve le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, 41 ans, nouvel homme fort du pays, et qui préside le MPSR, le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration.

Le coup d’Etat a été largement soutenu par la population, lassée notamment par les violences djihadistes qui frappent le pays. Mais il a aussi été fermement condamné par plusieurs pays occidentaux, ainsi que par l’ONU et l’Union Africaine. De son côté, la CEDEAO a annoncé qu’elle tiendrait ce vendredi une réunion virtuelle pour examiner la situation et peut-être pendre de possibles sanctions contre les militaires.

Damiba a rencontré, mardi, la hiérarchie militaire et les secrétaires généraux des ministères et procédé à la réouverture des frontières aériennes.

Les activités scolaires et universitaires sont suspendues jusqu’à samedi prochain.

Depuis sa chute, l’ancien président Roch Kaboré n’est plus apparu en public. Il serait toujours aux mains de l’armée et se trouverait en résidence surveillée.

0 vue0 commentaire

תגובות


bottom of page