top of page

Burkina Faso: L'ultimatum du Capitaine Ibrahim Traoré aux groupes armés

A l’occasion de la commémoration de la fête de l’indépendance du Burkina Faso, le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim Traoré, s’est adressé à la Nation le dimanche 10 décembre 2023.

Au regard du décor, le discours semble avoir été tenu au front, si l’on peut le dire ainsi.

Dans son discours, le président a mis en garde les "valets locaux de l’impérialisme" qui comploteront contre le pays.

"J’irai mettre en garde les valets locaux de l’impérialisme qui sont à l’arrière, ici avec nous à l’intérieur du pays comme à l’extérieur, de changer de fusil d’épaule parce qu’il est temps qu’on arrête et qu’on puisse voir dans la même direction et agir pour que le Burkina Faso puisse recouvrer la paix. Nous n’irons plus dérouler le tapis rouge à ces valets locaux parce qu’il y a un temps à toute chose.", a t’il laissé entendre.

En ce qui concerne le terrorisme, le capitaine Ibrahim Traoré a déclaré que le pays est doté d’appareils de dernière génération pour scruter le territoire depuis les airs. A cet effet il a indiqué que les terroristes peuvent quitter un point A à un point B pour mener des attaques mais ils ne repartiront pas sains. "(…) Je répète, il est temps de déposer les armes parce qu’un moment viendra et il ne sera plus possible", a-t-il insisté.

L'ultimatum du Capitaine Ibrahim Traoré aux groupes armés

Dans son discours à la nation le 10 décembre 2023, à l'occasion de la fête de l'indépendance, le Chef de l'Etat, le Capitaine Ibrahim Traoré, a lancé un ultimatum aux groupes armés.

Ce discours a été enregistré dans un camp d’entraînement des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) selon le directeur de la télévision nationale qui l’a commenté juste après sa diffusion. La mise en scène est nouvelle, le discours est prononcé debout avec en arrière-plan une colline arbustive où l’on aperçoit des militaires et d’autres plus proches de l’orateur.


bottom of page