Bill Gates à deux pas de la prison : le milliardaire rattrapé par ses plans diaboliques (By: Réseau

Bill Gates à deux pas de la prison : le milliardaire rattrapé par ses plans diaboliques (By: Réseau International).

Plus de 475 000 Américains ont signé une pétition, lancée le 10 avril sur le site de la Maison Blanche: cette pétition réclame une enquête sur la Fondation Bill et Melinda Gates, soupçonnée par les auteurs d’avoir soutenue une campagne de stérilisation en Afrique, de vouloir réduire la population mondiale et de faire une propagande massive en faveur de la vaccination de masse et du traçage biométrique (via MPI)

Réseau International: Le milliardaire américain Bill Gates, se disant lui-même philanthrope, est dans de beaux draps. Le peuple américain vient de signer massivement une pétition réclamant, au congrès américain et à la maison blanche, une enquête contre la fondation Bill & Melinda Gates pour faute médicale et crimes contre l’humanité.

En effet, depuis le 10 avril dernier, une pétition « we the people » a été lancée sur le site de la maison blanche. Cette pétition dont vous pourrez vérifier la véracité via le lien que nous mettons ci-dessous, est inscrite en deuxième position dans la liste des pétitions ayant le plus gros score sur le site de la maison blanche, alors qu’elle n’a été lancée qu’il y a seulement 17 jours. Elle est donc, clairement, en train de battre tous les records.

Le lien vers la liste des pétitions sur le site de la maison blanche:⇒ Pétition

Polémiques à propos de la générosité de la Fondation Bill Gates

infoguerre.fr: La Fondation Bill et Melinda Gates (BMGF) est une organisation non gouvernementale fondée en 2000 par Melinda et Bill Gates, basée à Seattle aux Etats-Unis. Elle emploie 1 541 personnes en 2017 et a reçu en 2017 une dotation de 50,7 milliards de dollars. Elle est considérée comme la plus grande fondation caritative privée du monde. Elle est organisée autour de quatre programmes :

  1. Santé au niveau mondial;

  2. Développement international;

  3. Programme d’accès à l’éducation et aux technologies de l’information aux Etats-Unis;

  4. Programme de relation stratégique pour la promotion des enjeux de la planète.

Elle subventionne des projets dans plus de cent pays et dans ces quatre programmes privilégiant la collaboration, l’innovation, la prise de risque et surtout les résultats. Elle est dirigée par trois administrateurs :

  1. Melinda Gates, Bill Gates;

  2. Warren Buffett ;

  3. Une directrice générale Susan Desmond-Hellmannn.

La Fondation Gates, une machine pour changer le monde

Mais des critiques remettent en cause le bilan de la Fondation Gates en matière sanitaire pour son opacité et ses faiblesses. Avant le forum de Davos du 20 janvier 2016, Global Justice Now publiait dans un rapport le manque de responsabilité de la Fondation Gates et son étroite coopération avec les multinationales, son soutien à des systèmes de santé et d’éducation privés et sa défense des plantes génétiquement modifiées. Mais déjà en 2007, le Los Angeles Times  accusait la Fondation d’investir dans des entreprises comme Eni, Shell et ExxonMobil, mais aussi Wal-Mart, Coca-Cola, Pfizer, BAE Systems car seuls les intérêts et les dividendes de la fondation sont dépensés pour financer ses actions. Mais les activités de ces sociétés sont contraires aux missions affiches par la Fondation.

Dans le Washington Post de juin 2014, les critiques visent les politiques d’éducation dans la mesure ou l’utilisation de la technologie dans l’éducation pourrait bénéficier financièrement à Microsoft. Et dans un autre article d’avril 2014, les critiques remettent en cause les réformes de l’éducation soutenues par la Fondation mais ces dernière sont non testées et non étayées. Le soutien de la Fondation Gates aux OGM (Organisme Génétiquement Modifié) a fait l’objet de critiques. Une partie de ces programmes mis en œuvre par l’AGRA vise à fournir des semences génétiquement modifiées. La Fondation est aussi critiquée pour son soutien aux essais de lâcher de moustiques génétiquement modifiés en coopération avec la société Oxitec.

De plus, l’ONG GRAIN dans sa publication du 12 novembre 2014, a mis en évidence que la Fondation Gates dans sa lutte contre la faim au Sud donnait une grande parties des fonds à des ONG basées aux Etats-Unis. Et aussi que les subventions vont aux scientifiques pour financer des programmes menés par des centres de recherche et non par des organisations d’agriculteurs. Dans le domaine de la santé, à titre d’exemple, en octobre 2014, la Fondation Gates se retrouve face à un procès mené par la Cour suprême indienne suite au décès de sept adolescentes après l’administration du vaccin papillomavirus humain  qui était fabriqué par le groupe pharmaceutique GlaxoSmithKline.

Il est aussi reproché à la Fondation Gates le financement des études de vaccination avec des produits non testés. Les critiques convergent et suggèrent que l’approche de la Fondation Gates en matière de santé et d’agriculture favoriserait les intérêts des entreprises pharmaceutiques et agroalimentaires dans lesquelles elle investit au détriment des intérêts des populations des pays en développement. De plus, en 2015 et pour la première fois, des informations sont publiées faisant apparaître l’absence de politique globale en matière de conflits d’intérêts à l’OMS concernant le détachement de personnel de fondations philanthropiques dont la Fondation Gates.

Lire aussi:

Coronavirus : Le « cobaye africain », les réactions outrées se multiplient..

#FondationBilletMelindaGates #MaisonBlanche #crimescontrelhumanité #BillGates #afrique #traçagebiométrique #wethepeople

0 vue0 commentaire