top of page
  • Photo du rédacteurAA

Belgique: Rassemblement à Bruxelles pour la régularisation des sans-papiers [Vidéo]

lafriqueadulte.com: Photo © Igor Pliner


Belgique: Rassemblement à Bruxelles pour la régularisation des sans-papiers. Quelque 300 manifestants, selon les organisateurs, se sont rassemblés samedi dès 14h00 sur la place du Luxembourg à Bruxelles, à l’occasion de la Journée mondiale du réfugié. Ils ont tenu à rappeler, reprenant le slogan des récentes manifestations contre les violences policières à l’encontre des Afro-Américains aux États-Unis, que « la vie des sans-papiers compte » aussi.

Les manifestants ont scandé « régularisation », appelant les pouvoirs publics à légaliser le séjour en Belgique de nombreux sans-papiers. « On a respecté la loi, on a présenté plusieurs fois une demande d’asile et vu la guerre dans notre pays d’origine, il n’y a pas de possibilité de retour pour nous », a déclaré à Belga samedi Abdul-Azim Azad, porte-parole du Collectif des Afghans sans-papiers.

« Les autorités politiques belges ne peuvent pas continuer à ignorer notre existence dans ce pays », a souligné le Collectif des sans-papiers de Belgique, formé par plusieurs associations et collectifs de soutien aux sans-papiers et qui a organisé la manifestation. « L’heure est venue de décider une régularisation des sans-papiers. Aujourd’hui, des milliers d’entre eux ne vivent que grâce à la générosité et à la solidarité des hébergeurs.”

« Les autorités politiques belges ne peuvent pas continuer à ignorer notre existence dans ce pays », a souligné le Collectif des sans-papiers de Belgique, formé par plusieurs associations et collectifs de soutien aux sans-papiers et qui a organisé la manifestation. « L’heure est venue de décider une régularisation des sans-papiers. Aujourd’hui, des milliers d’entre eux ne vivent que grâce à la générosité et à la solidarité des hébergeurs. » Les participants ont encore dénoncé l’exploitation des travailleurs sans-papiers et ont appelé à faire disparaître les centres fermés pour demandeurs d’asile.

Les participants ont encore dénoncé l’exploitation des travailleurs sans-papiers et ont appelé à faire disparaître les centres fermés pour demandeurs d’asile. “Ces cinq dernières années, la politique d’asile et de migration en Belgique a creusé un fossé entre les Belges et a exacerbé le racisme et les violences policières. Et pendant la crise du coronavirus, les sans-papiers se sont retrouvés dans l’angle mort des décideurs politiques », dénonce encore la Coordination des Sans-papiers de Belgique.

La manifestation a été tolérée par l’autorité communale. Pour respecter les mesures sanitaires, elle est restée statique et les participants ont porté un masque.

200 personnes se sont rassemblées à Liège Environ 200 personnes, selon les organisateurs, se sont rassemblées samedi après-midi sur l’Esplanade des Guillemins, à Liège, pour demander la régularisation des personnes sans-papiers. Ce rassemblement répondait à l’appel à la mobilisation lancé par la Coordination nationale pour la Journée mondiale du réfugié.

La Voix des sans-papiers de Liège, son comité de soutien et le Collectif Liégeois de soutien aux sans-papiers avaient appelé les participants à les rejoindre samedi dès 13h30. Les manifestants ont formé une chaîne avec des rubans multicolores symbolisant les liens qui les unissent, en respectant la distanciation et le port du masque. Certains ont rédigé des messages sur des pancartes et des portraits symbolisant les personnes en attente de leur régularisation ont été affichés. “Elles sont aussi au cœur de la diversité liégeoise”, a souligné France Arets, du collectif de soutien aux sans-papiers.“

“Leur situation est précaire et les travailleurs sont exploités” Le but de ce rassemblement était de mettre en lumière la situation précaire dans laquelle se trouvent les personnes sans-papiers. “Pendant la crise, ces personnes ont été privées de tout et exclues d’un accès aux soins de santé. Pour nombre d’entre elles, elles vivent en Belgique depuis des années, ont fondé une famille et travaillent. Malheureusement, leur situation est précaire et les travailleurs sont exploités. Régularisés, ils contribueront à la sécurité sociale et à un marché de l’emploi digne”, a ajouté France Arets.

Vers 14h00, plusieurs personnes ont pris la parole et témoigné de leur situation. Les organisateurs ont également rappelé que sans les documents nécessaires pour résider légalement en Belgique, les autorités considèrent que les sans-papiers n’existent pas. “Depuis 2009, les différents gouvernements qui se sont succédé n’ont pas permis à ces personnes de régulariser leur situation et d’obtenir un titre de séjour. Nous n’acceptons pas qu’elles soient balayées, jetées en marge de la société, sciemment oubliées, invisibilisées et méprisées”, ont conclu la Voix des Sans-Papiers de Liège et le Collectif Liégeois de soutien aux sans-papiers.

1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page