Assassinat de Jamal Khashoggi: de 7 à 20 ans de prison pour huit accusés… Les réactions

Affaire Khashoggi : de 7 à 20 ans de prison pour huit accusés… Les réactions.

Ce jugement intervient après que les fils de Jamal Khashoggi ont annoncé en mai « avoir pardonné » ses tueurs.

Huit personnes ont été condamnées à des peines allant de 7 à 20 ans de prison pour le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi. Ce jugement présenté comme un verdict final a été vivement critiqué par la fiancée de la victime qui dénonce une « farce » mais aussi par la Turquie ou encore l’organisation Reporters sans frontières.

Ce verdict vient annuler les peines capitales prononcées pour le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi en 2018 à Istanbul.

« La communauté internationale n’acceptera pas cette farce », a d’abord tweeté la fiancée de Jamal Khashoggi, Hatice Cengiz. « Les autorités saoudiennes ont clos ce dossier sans que le monde sache la vérité sur qui est responsable du meurtre de Jamal. » Elle s’est dite « plus déterminée que jamais à se battre pour que justice soit rendue à Jamal ».

This is my statement in response to the ruling today. #Khashoggi pic.twitter.com/rPxzWhetb1 — Hatice Cengiz / خديجة (@mercan_resifi) September 7, 2020

Une barbarie avait horrifié le monde entier en octobre 2018. Jamal Khashoggi, un journaliste très critique envers le régime saoudien était assassiné dans le consulat d’Arabie Saoudite en Turquie. Son corps sera ensuite découpé en morceau comme dans un film d’horreur. Après cet horrible assassinat, Ryad dégagera sa responsabilité dans un premier temps avant de reconnaître sous la pression de la communauté internationale que le journaliste avait été tué par des agents saoudiens qui ont pris l’initiative de passer à l’acte sans en recevoir l’ordre.

« …Le procès a été largement critiqué car aucune personne soupçonnée d’avoir ordonné le meurtre n’a été reconnue coupable. » The Associated Press

BREAKING: Final verdicts have been issued for eight people in the case of slain Washington Post columnist Jamal Khashoggi, Saudi Arabia’s state TV says. The trial was widely criticized because no one suspected of ordering the killing was found guilty. https://t.co/tBhME0OKWZ — The Associated Press (@AP) September 7, 2020

« Le procureur saoudien a joué un nouvel acte dans cette parodie de justice », a réagi sur Twitter la rapporteure spéciale de l’ONU sur les exécutions sommaires, Agnès Callamard, selon qui « ces verdicts n’ont aucune légitimité juridique ou morale ».

#JamalKhashoggi: Ces verdicts n’ont aucune légitimité légale ou morale, au terme d’un procès qui n’était ni équitable ni juste ni transparent. https://t.co/1PjUrWgFmz — Agnes Callamard (@AgnesCallamard) September 7, 2020

Dans la foulée, la Turquie, pays dans lequel l’assassinat a été commis pointe du doigt le prince héritier qu’elle accuse d’avoir donné l’ordre de mettre fin aux jours du journaliste. Dans la foulée, 11 personnes sont arrêtées et jugées pour le meurtre du journaliste. 5 d’entre eux, écopent de la peine capitale, trois sont relaxées et trois autres se sont vus infliger des peines de prison. C’est du moins ce que révélait le verdict tombé en décembre 2019.

« Nouvel acte » dans cette « parodie de justice »

Ce lundi 07 septembre, revirement de situation. La justice saoudienne annonce que les peines de mort sont annulées. En lieu et place les personnes condamnées feront de la prison. 8 des 11 accusés purgeront des peines allant de 7 à 20 ans de réclusion criminelle. Les cinq prévenus précédemment condamnés à mort feront 20 ans de prison et les trois autres écopent des peines allant de 7 à 10 ans de prison. Ce meurtre a plongé l’Arabie Saoudite dans l’une de ses pires crises diplomatiques et terni l’image du prince héritier Mohammed ben Salmane, dit « MBS », désigné par des responsables turcs et américains comme le commanditaire du meurtre. Après avoir nié l’assassinat, puis avancé plusieurs versions des faits, Ryad a affirmé qu’il avait été commis par des agents saoudiens qui auraient agi seuls et sans recevoir d’ordres de leurs dirigeants.

#Assassinat #MohammedbenSalmane #Turqui #JamalKhashoggi #ONU #Ryad #Istanbul #HaticeCengiz

0 vue0 commentaire