Antony Blinken devrait ensuite se rendre au Maroc, depuis Israël, puis rejoindre l’Algérie depuis le

La tournée du secrétaire d’Etat américain continue. Lors de sa visite en Israël, Antony Blinken a effectué une rencontre qualifiée d' »historique », réunissant ses homologues des Émirats Arabes Unis, du Maroc, du Bahreïn,   d’Egypte et d’Israël.

Le ministre israélien des Affaires étrangères Yaïr Lapid accueille dimanche ses homologues des États-Unis, des Émirats arabes unis, de Bahreïn, du Maroc et d’Égypte, lors d’un sommet historique mettant en lumière l’évolution du paysage politique au Moyen-Orient.

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken est arrivé samedi soir en Israël à Jérusalem, où il doit rencontrer le Premier ministre Naftali Bennett. MM. Blinken et Lapid tiendront ensuite une conférence de presse conjointe au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem, avant de se diriger vers le sud pour un sommet du Néguev avec les dirigeants arabes dans le kibboutz de Sde Boker.

Le sommet portera sur les menaces, les défis et les opportunités dans la région. Parmi les questions cruciales au programme des réunions, figurent les pourparlers sur le nucléaire iranien à Vienne et la guerre russo-ukrainienne. Le sommet est considéré comme une démonstration d’unité diplomatique contre l’Iran.

Leaving Warsaw today for Israel and the West Bank, Morocco, and Algeria. Looking forward to connecting with old friends and deepening ties as we work to build on our wide-ranging partnerships. pic.twitter.com/wbUo82qphZ — Secretary Antony Blinken (@SecBlinken) March 26, 2022

« C’est une partie du monde où les États-Unis ont des intérêts vitaux et certains de nos amis les plus proches« , a déclaré le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken. « Les États-Unis continueront à investir dans la région, en renforçant les relations qui sont au cœur de la stabilité au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, en faisant des progrès sur les défis durables, en élargissant les opportunités pour nos peuples, et en restant en même temps concentrés sur la fin de la guerre d’agression du Kremlin. »

Peu après la parution de la nouvelle Loi de finances américaine, réaffirmant la position des États-Unis face au Sahara marocain, le secrétaire d’État américain Antony Blinken devrait visiter le Maroc.

Il s’agit donc de la première visite de Blinken au Maroc depuis sa nomination en tant que secrétaire d’État, sa dernière visite datant de juillet 2016, lorsqu’il occupait le poste de secrétaire d’Etat adjoint, sous l’administration Obama.

Au Maroc, il rencontrera notamment son homologue Nasser Bourita pour « échanger les points de vue sur les questions régionales et la coopération bilatérale… ».

A Rabat, le chef de la diplomatie américaine rencontrera également le prince héritier d’Abou Dhabi et dirigeant de facto des Emirats arabes unis, Mohammed ben Zayed.

Blinken devrait ensuite rejoindre l’Algérie depuis le Maroc

Au terme de sa tournée, en Algérie, Antony Blinken s’entretiendra avec le président algérien Abdelmadjid Tebboune et son ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra au sujet des questions de sécurité régionale et de relations commerciales.

Alger fournit du gaz naturel à l’Europe, jouant un rôle crucial après l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février, qui a suspendu un projet de gazoduc controversé reliant la Russie à l’Allemagne.

#Algérie #Blinken #Israël #Tunisie #Maroc

0 vue0 commentaire