top of page

algérie - Un nième premier ministre pour préparer le second mandat d'Abdelmadjid Tebboune


Tebboune limoge le Premier ministre Aïmene Benabderrahmane et le remplace par son directeur de cabinet

Abdelmadjid Tebboune, a un nouveau Premier ministre, le nième en moins de 4 ans. Il s’agit d’Ennadir Larbaoui, jusqu’alors directeur de cabinet du président algérien, qui remplace Aïmene Benabderrahmane, «dont il a été mis fin aux fonctions», précise un communique d’El Mouradia publié ce samedi 11 novembre. Un changement très attendu ces derniers mois, au moment où les tensions au sommet de l’État atteignent leur point culminant.

Restructuration des services présidentiels

Le remplacement du premier ministre s'inscrit dans un contexte plus large de restructuration des services présidentiels. Un décret a récemment nommé neuf conseillers chargés de suivre et de participer à la mise en œuvre du programme présidentiel. Bien que le décret insiste sur le fait que ces services ne doivent pas se substituer aux institutions compétentes, certains observateurs y voient la création d'un "gouvernement bis" visant à centraliser davantage la prise de décision.

Deuxième mandat du président Tebboune

Ces différents changements interviennent alors que le président Abdelmadjid Tebboune semble se préparer à briguer un deuxième mandat lors du scrutin de 2024. Le chef de l’Etat, âgé de 77 ans, n’a toujours pas annoncé officiellement sa candidature mais aucune figure politique n’est pour l’heure en capacité de le concurrencer, tant qu’il garde le soutien de l’armée et dirige sans réel opposant politique, depuis le début de la répression contre le Hirak, en 2019.

Noureddine Bedoui

Noureddine Bedoui, né le 22 décembre 1959 à Aïn Taya, est un homme d'État algérien.

Il est ministre de l'Intérieur de 2015 à 2019. À la suite de la démission d’Ahmed Ouyahia dans le cadre du Hirak, en mars 2019, il est nommé Premier ministre. Il démissionne en décembre 2019, après l’investiture du président Abdelmadjid Tebboune.

Il est condamné à dix ans de prison en 2022 pour corruption.

Sabri Boukadoum

Le 19 décembre 2019, jour de l'investiture du président Abdelmadjid Tebboune, il présente sa démission ainsi que celle de son gouvernement. Sabri Boukadoum, le remplace à la tète du gouvernement.

Fait inhabituel, M. Bedoui n'est pas chargé de gérer les affaires courantes, à la différence du reste du gouvernement, à la tête duquel M. Tebboune a nommé le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, Premier ministre par interim.

Abdelaziz Djerad

Abdelaziz Djerad, né le 12 février 1954 à Khenchela, est un homme d'État algérien, Premier ministre de 2019 à 2021.

Le 28 décembre 2019, il est nommé au poste de Premier ministre par Tebboune. Il est alors décrit comme un technocrate reconnu pour ses compétences par ses pairs dans les domaines des relations internationales et de l'administration.

Aïmene Benabderrahmane

Aïmene Benabderrahmane, né le 30 août 1966 à Alger, est un homme d'État algérien. Il est Premier ministre du 30 juin 2021 au 11 novembre 2023. Ancien sous-directeur des travaux publics, de la construction et de l’hydraulique de l’Inspection générale des Finances (IGF). Aïmene Benabderrahmane est nommé censeur au sein de la Banque d'Algérie par Abdelaziz Bouteflika le 1er mars 2010 et occupe ce poste jusqu'en novembre 2019.

En novembre 2019, il est nommé par le chef de l'État par intérim, Abdelkader Bensalah, au poste de gouverneur de la Banque d'Algérie en remplacement d'Amar Hiouani qui assurait l’intérim à la tête de l’institution monétaire, depuis la nomination de l'ancien gouverneur, Mohamed Loukal, au poste de ministre des Finances du gouvernement Bedoui. Il occupe ce poste jusqu'en juin 2020.

Il est nommé Premier ministre le 30 juin 2021, il remplace ainsi Abdelaziz Djerad qui a démissionné à la suite des élections législatives du 12 juin précédent5. Il est remplacé le 11 novembre 2023 par Nadir Larbaoui.

Très effacé, sans réel pouvoir et sans charisme, Aïmene Benabderrahmane, en poste depuis juin 2021 était depuis longtemps l’objet de critiques à peine voilées de la part du chef de l’Etat. Abdelmadjid Tebboune lui imputait les difficultés du pays, comme la pénurie de certains produits alimentaires.

Nadir Larbaoui

Tebboune, a désigné, samedi 11 novembre, son directeur de cabinet, Nadir Larbaoui, 74 ans, pour occuper le poste de premier ministre. Ce diplomate de carrière, ancien ambassadeur auprès des Nations unies, remplace Aymen Benabderrahmane «dont il a été mis fin aux fonctions», selon les termes du communiqué de la présidence de la République.

« Vu la Constitution, notamment son article 91 (alinéas 5 et 7), et en vertu du décret présidentiel 21-275 du 19 Dhou El Kaâda 1442, correspondant au 30 juin 2021, portant nomination du Premier ministre, le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a nommé M. Nadir Larbaoui Premier ministre, en remplacement de M. Aïmene Benabderrahmane, dont il a été mis fin aux fonctions », lit-on dans le communiqué.

Qui est Mohamed Nadir Larbaoui?

Avant d’être nommé directeur de cabinet d''Abdelmadjid Tebboune, en mars 2023, Larbaoui a suivi une longue carrière diplomatique, durant laquelle il a été représentant permanent de l’algérie auprès des Nations unies.

Né en 1949 à Tebessa, Mohamed Ennadir Larbaoui dit Nadir Larbaoui est un ancien avocat, diplomate algérien.

Nadir Larbaoui a débuté sa carrière comme avocat inscrit au barreau algérien avant de rejoindre le ministère algérien des Affaires étrangères en tant que diplomate.

Au cours de sa longue carrière diplomatique, il a occupé plusieurs postes, notamment ambassadeur au Pakistan, directeur général des affaires juridiques et consulaires, directeur du Maghreb, directeur des relations économiques internationales au ministère des Affaires étrangères, représentant de l’algérie au Secrétariat général de l’Union du Maghreb Arabe dont le siège est à Rabat, membre du conseil d’administration du Centre maghrébin d’études et de recherche, puis ambassadeur d’algérie au Caire.

Il a été rappelé en octobre 2019 de ses fonctions d’ambassadeur au Caire et représentant permanent de l’Algérie auprès de la Ligue des États arabes, et nommé conseiller du ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra.

En septembre 2021, il est nommé ambassadeur et représentant permanent de l’algérie auprès des Nations unies à New York.



Comments


bottom of page