Algérie: "stop à l’embrigadement des enfants dans les camps de Tindouf" ONG mauritanienne [Doc]



"Comme le recrutement et l'exploitation des enfants dans les crises et les conflits politiques est un crime de guerre en vertu du droit international humanitaire. Étant donné que le recrutement et l'exploitation d'enfants dans les conflits constituent une violation de l'essence de la Convention internationale des droits de l'enfant et de ses protocoles annexes, ils ne nécessitent aucune impunité.


Car le crime d'exploiter des enfants et de les recruter dans des conflits armés exige la condamnation internationale et l'intolérance face à ces violations qui menacent la vie des enfants et violent leurs droits fondamentaux. Nous attirons votre attention et celle de l'opinion publique internationale sur l'implication de l'Etat algérien comme responsable de ce qui se passe dans les camps de Tindouf, aux côtés du Polisario, dans le crime de recrutement et d'exploitation d'enfants dans le conflit du Sahara Occidental. Comme il nous a été prouvé par des preuves concluantes que des enfants sont continuellement et obligatoirement soumis à un entraînement militaire à l'intérieur des camps de Tindouf et sont utilisés comme soldats à l'intérieur de ces camps, ce qui les rend vulnérables à toutes les formes de violations liées à ce crime, et dans le plus grand silence par l'Etat algérien car il est le premier responsable devant les Nations unies de toutes les violations commises à l'intérieur ou à l'extérieur des camps de Tindouf, situés sur son territoire. Ainsi, le Polisario et l'Algérie partagent la responsabilité de violer toutes les références internationales qui encadrent la protection des droits de l'enfant, et ils violent clairement toutes les résolutions du Conseil de sécurité à cet égard.

Reposant sur notre responsabilité en tant que coalition de protéger les droits de l'enfant et d'exposer les responsables de l'implication dans ce crime, qu'il s'agisse de pays, de groupes ou d'individus :

  • Nous dénonçons les pratiques commises par le Polisario et l'Algérie contre les enfants dans les camps de réfugiés;

  • Nous rejetons l'exploitation des enfants sahraouis et leur recrutement dans le conflit du Sahara ;

  • Nous appelons la communauté internationale à ne pas garder le silence sur la condamnation de l'Algérie et du Polisario, et à veiller à ce que les responsables du recrutement d'enfants dans les camps ne restent pas impunis;

  • Nous appelons l'Etat algérien à remplir toutes ses obligations internationales envers les résidents des camps et à veiller à ce que les enfants jouissent de leur droit à l'éducation et à une vie de famille confortable;

  • Nous appelons le HCR dans les camps de Tindouf à prendre toutes les mesures préventives pour protéger les enfants sahraouis de l'exploitation et des activités militaires de recrutement."

Les voix s'élèvent pour dénoncer l'enrôlement militaire des enfants par le polisario


56 vues0 commentaire