Algérie: "On vante les morts parce qu'on est sûr qu'ils n'en démentiront rien.” Michel Campiche


"On vante les morts parce qu'on est sûr qu'ils n'en démentiront rien.” Michel Campiche

Le représentant permanent de l’Algérie auprès des Nations unies Nadir Larbaoui a réfuté vendredi les « informations fallacieuses et tendancieuses », sur la participation de Brahim Ghali (Benbatouch) aux travaux du 31e Sommet arabe.

« Nous sommes habitués à de telles informations fallacieuses et tendancieuses », a déclaré le responsable algérien cité par l’agence de presse officielle algérienne APS. Selon cette dernière, Nadir Larbaoui s’est dit étonné de « cette information relayée par les médias marocains, d’autant plus saugrenue » que le Polisario « n’est pas membre de la Ligue arabe ».

« Je réfute cette information de manière catégorique », a-t-il ajouté, assurant que Brahim Ghali « n’est pas concerné par ce sommet, ni de près ni de loin ».

Les morts cette fois-ci démentiront

Ramtane Lamamra avait déclaré, avant quelques jours, que «l’Algérie aura un grand rôle à jouer lors du Sommet arabe prochain. Elle déploiera tous ses efforts pour asseoir des décisions consensuelles. La Syrie retrouvera sa place dans la Ligue arabe en tant qu’État membre. Nous alors rapprocher les vues et les positions et trouver des solutions aux conflits qui rongent les pays arabes». Et d’ajouter: «Le Sommet arabe prochain sera le Sommet de la solidarité interarabe et le soutien de la cause palestinienne et du peuple sahraoui».


La Ligue arabe a démenti, les propos «irresponsables» de Ramtane Lamamra, ministre des Affaires étrangères algérien, qui a laissé entendre, avant quelques jours, que le prochain Sommet arabe en 2022 mettra la cause palestinienne et le dossier du Sahara au centre des discussions. C’est un sommet durant lequel les pays membres tenteront de recoller les morceaux d’une Ligue arabe affaiblie afin de ne plus entretenir une unité de façade. L’agenda initial comporterait plusieurs questions, dont la sécurité dans le monde arabe, et n’englobera aucun point mentionné par Ramtane Lamamra précédemment. Le sommet sera probablement précédé d’une rencontre préparatoire des ministres des Affaires étrangères arabes.

La Ligue arabe a précisé que «la question du Sahara marocain n’a jamais été mise sur la table de discussion ou de délibération, et elle ne sera pas à l’ordre du jour du sommet, lequel devrait être organisé en Algérie en mars». Dans une déclaration à Madar, le secrétaire général adjoint de la Ligue arabe, Hossam Zaki, a souligné que l’ordre du jour du prochain sommet arabe «n’a pas été déterminé, et n’a même pas encore été préparé.»

Le responsable de la Ligue arabe a expliqué que «l’ordre du jour du sommet sera présenté lors d’une réunion ministérielle préalable au sommet pour convenir de ses termes», a déclaré le porte-parole, démentant les déclarations du ministre algérien des Affaires étrangères, qui «n’a pas la latitude de déterminer les termes du sommet ou les sujets qui devraient être discutés malgré la tenue de cette session en Algérie».

En réponse à la question de Madar 21, sur la possibilité d’aborder les développements du dossier du Sahara marocain dans le cadre des travaux du prochain sommet, le responsable égyptien a indiqué que les déclarations de Lamamra sur le peuple sahraoui sont une violation à la charte de la Ligue arabe. «Nous n’accepterons jamais, et il est hors de question que ce point soit objet d’une quelconque discussion.»

116 vues0 commentaire