top of page
  • Photo du rédacteurAA

Algérie: Les deux fils de Gaïd Salah interdits de quitter le territoire national

Les deux fils de Gaïd Salah interdits de quitter le territoire national

Adel et Boumediène Ahmed Gaïd ont, le 18 août, fait l’objet d’une interdiction de sortie du territoire national (ISTN), décidée par le parquet de Dar El Beïda (Alger).

Deux fils du défunt général de corps d’armée, vice-ministre de la Défense nationale et chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, Ahmed Gaïd Salah, sont dans le collimateur de la justice. Il s’agit de Adel et Boumediène qui, le 18 août, ont fait l’objet d’une Interdiction de sortie du territoire national (ISTN), décidée par le parquet de Dar El Beïda (Alger).

Cependant, les deux mis en cause ne sont pas les seuls à être interdits de quitter le territoire national. Ils seraient plus d’une dizaine à avoir fait l’objet de la même mesure. «Préventive, cette mesure judiciaire a été prise à la veille de l’ouverture des frontières algériennes, qui coïncide avec l’ouverture de plusieurs enquêtes par les services de sécurité dans lesquelles ils sont cités», avons-nous appris de sources sécuritaires.

Longtemps considérés comme intouchables, même après la disparition de leur père, le défunt Ahmed Gaïd Salah, Adel et Boumediène sont désormais justiciables. Ironie du sort : le 17 juin 2019, dans son discours à la faveur de sa visite de travail et d’inspection aux unités de la 3e Région militaire à Béchar, l’ancien vice-ministre de la Défense nationale avait promis que «personne ne sera épargné par les enquêtes anticorruption».

3 vues0 commentaire

Kommentare


bottom of page