Algérie: Le film algérien « À mon âge je me cache encore pour fumer » réalisé par Rayhana Obermeyer,

Le film algérien « À mon âge je me cache encore pour fumer » réalisé par Rayhana Obermeyer, a participé à un festival cinématographique organisé en Israël.

Sur les réseaux sociaux, les algériens ont vivement critiqué la décision de la réalisatrice de participer à « une manifestation culturelle organisée sur les territoires occupés de la Palestine ». La réalisatrice féministe Algérienne Reyhana Obermeyer, fille d’un «FLNiste», a projetée son film lors d’un festival à Tel-Aviv en Israël. Mal lui en à prit (s’est aventuré en mer le jour de la grande tempête et n’est jamais revenu), puisque la Justice Algérienne vient de prononcer à son encontre le blocage de son passeport et une interdiction d’entrée sur le territoire Algérien pour s’être rendue en Israël. Pour rappel, ce film de Rayhana a été interdit de projection en Algérie en raison de son contenu jugé « moralement inapproprié ».

En résumé:

Au cœur du hammam loin du regard accusateur des hommes, mères, amantes, vierges ou exaltées islamistes, des fesses et des foulards, s’interpellent entre fous rires, pleurs et colères, bible et coran… avant le sifflement d’un poignard…Tout un programme…..


#festivalcinématographique #Algérie #RayhanaObermeyer #Israël #filmalgérien

0 vue0 commentaire