top of page

Algérie: la Moudjahida Djamila Bouhired hospitalisée en Alger. Le chef de la milice du polisario hos

Algérie: la Moudjahida Djamila Bouhired hospitalisée en Algérie. Le chef du polisario hospitalisé en Espagne.

La Moudjahida et grande figure de la révolution algérienne (1954-1962), Djamila Bouhired, âgée de 85 ans, est atteinte de la covid-19 et hospitalisée à l’hôpital Mustapha Bâcha à Alger.

Atteinte du Covid-19, Djamila Bouhired est hospitalisée au CHU Mustapha d’Alger. Âgée de 85 ans, diabétique et hypertendue, elle n’a pas été vaccinée. (…) Très affaiblie, s’exprimant avec difficultés, l’icone de la révolution algérienne tient toutefois à saluer tous les jeunes résistants du Hirak .

Djamila Bouhired  est une militante du Front de libération nationale (FLN), collaboratrice de Yacef Saâdi, chef de la Zone autonome d’Alger durant la guerre d’Algérie. Elle fait partie des six femmes «condamnées à mort pour des actes terroristes » pendant la guerre d’indépendance. Elle a participé aux manifestations de 2019 en Algérie.

Le chef du polisario hospitalisé en Espagne

Le chef de la milice du Polisario, Brahim Ghali, a été hospitalisé en Espagne sous fausse identité après avoir été contaminé par le coronavirus. Brahim Ghali, a été admis dans un hôpital en Espagne, très exactement à Logroño, près de Saragosse, à bord d’un avion médicalisé affrété par la présidence algérienne. A ce sujet, il convient de préciser que Brahim Ghali fait l’objet de plusieurs plaintes, déposées en Espagne, à la fois par des citoyens espagnols et marocains. Ce samedi 24 avril, l’Association canarienne des victimes du terrorisme a rendu public un communiqué pour sommer les autorités espagnoles d’arrêter Brahim Ghali, tout en rappelant qu’un mandat d’arrêt a été promulgué contre lui par José de la Mata, juge à la cour centrale de l’Audience nationale, pour « assassinats, enlèvements, mitraillages de Canariens, terrorisme, génocide et crime contre l’humanité ».

Détournement de la dose du vaccin anti-covid destinée à l’icône de le révolution nationale, Djamila Bouhired
Djamila Bouhired va mieux. Hospitalisée pour Covid à 85 ans, elle n’ pas eu la chance de bénéficier d’un vaccin contrairement aux serviteurs du régime, à l’instar de Bengrina 59 ans, président d’un parti islamiste proche du pouvoir.#Algérie#الجزائر_الجديدة pic.twitter.com/kpdUmGt6mH — ⵣIzem Samirⵣ (@Tonner13) May 1, 2021

Les hôpitaux français, allemands, suisses c’est pour les lâches et les traîtres qui profitent de l’Argent du peuple algérien…Mme Djamila Bouhired elle est digne elle ne se fera pas corrompre par ces ji3anine… — Med Tahar (@MedTaha97616314) May 1, 2021

Lire aussi:

1 vue0 commentaire

Commentaires


bottom of page