Algérie: Législatives, la neige est tombée en abondance en Algérie …les images

Un scrutin largement rejeté par le peuple algérien et par une partie de l’opposition.

La mafia militaro-politico-financière algérienne est déterminé à imposer sa « feuille de route » électoraliste, en ignorant les revendications du Hirak.

#مهزله_التشريعيات pic.twitter.com/zYGqiy2lqc — 🇩🇿الحراك_الشعبي_الجزائر🇩🇿 (@YeTNa7W_GA3) June 12, 2021

Les bureaux de vote ont ouvert ce samedi matin en Algérie pour des élections législatives censées apporter une nouvelle légitimité au régime. Elles demeurent rejetées par le Hirak, mouvement contestataire réclamant des changements politiques, et une partie de l’opposition, sur fond de répression généralisée.

Abstention

Le principal enjeu est à nouveau la participation après les précédentes consultations électorales, la présidentielle de 2019 et le référendum constitutionnel de 2020, marquées par une abstention historique. À l’issue d’une campagne apathique, les partis pro gouvernementaux ont appelé à participer « en force » au scrutin.

pic.twitter.com/2xB82uanAb — Afrique l’Adulte (@lafriqueadulte) June 11, 2021

Le Hirak, qui réclame en vain un changement radical du « système » de gouvernance en place depuis l’indépendance (1962), a dénoncé d’emblée une « mascarade électorale ». Quoi qu’il arrive, le pouvoir s’accommodera d’une éventuelle forte abstention,  il faut s’attendre aux annonces officielles d’un taux de participation entre 40% et 50%.

« le taux de participation m’importe peu » Tebboune

Le taux de participation aux élections législatives du 12 juin n’a pas d’importance aux yeux du « président » de la République Abdelmajdid Tebboune

Répondant aux questions des journalistes, après avoir accompli son devoir électoral, le « chef « de l’Etat affirme que la composte de la chambre basse du parlement à plus d’importante que le taux de participation.

« Le taux de participation m’importe peu, le plus important est que les urnes donnent des représentants du peuple qui ont une légitimité suffisante pour assumer le pouvoir législatif », a affirmé le « chef » de l’Etat, en réponse aux questions des journalistes, après avoir accompli son devoir électoral.

Il a également affirmé qu’il n’a rien contre ceux qui ont choisi de boycotter les élections à condition que ces derniers n’imposent pas leur choix aux autres. « Chaque Algérien est libre de participer ou de boycotter sans imposer son opinion aux autres, et c’est la démocratie », a-t-il déclaré.

Selon Tebboune, la dernière pierre angulaire sera bientôt, l’organisation des élections locales. «Nous sommes sur la bonne voie tant qu’il y aura des parties qui ne seront pas satisfaits de l’entrée de l’Algérie dans une phase démocratique en attaquant ces élections », a-t-il ajouté.

Concernant les résultats du scrutin, le « chef » de l’État a indiqué qu’ «il y a deux possibilités, soit les élections donneront une majorité opposée au programme présidentiel, soit une majorité fidèle au programme présidentiel, et dans les deux cas, des décisions seront prises dans le respect d’une véritable démocratie ».

A défaut de sa mère, on tète sa grand-mère…Le polisario vient en renfort à la mafia militaro politico financière algérienne

Les militaires en tenue civile votent 

Mascarade électorale des généraux imposent le vote par force au soldats de ANP à défaut du Peuple algérien.

La pilule de la fraise n’est pas passée

#scrutin #Algérie #mascaradeélectorale #Anp #Législatives #abstention

0 vue0 commentaire