top of page

Algérie - Israël: Faites ce que je dis ! Ne faites pas ce que je fais... [Dossier]


Faites ce que je dis ! Ne faites pas ce que je fais

Officiellement, l'Algérie ne reconnaît pas Israël. Pourtant, les importations d'Israël en provenance d'Algérie se sont élevées à 21,38 millions de dollars américains en 2022, selon la base de données COMTRADE des Nations Unies sur le commerce international. Importations d'Israël depuis l'Algérie - données, graphique historique et statistiques - a été mis à jour pour la dernière fois en mars 2023.

Ce que la mafia militaro-politico-financière algérienne tente de cacher par tous les moyens.
Algérie-Israël : rencontres secrètes

Selon le quotidien israélien Yediot Aharonot, des émissaires de Bouteflika auraient transmis l'an dernier, lors d'une discrète rencontre en Italie avec Dany Yatom, désormais conseiller de Barak et ancien chef du Mossad, une requête portant sur la formation d'une unité spéciale chargée de la protection rapprochée des dignitaires du régime et la fourniture d'équipements de sécurité sophistiqués. Voilà en outre plusieurs années que des sociétés israéliennes fournissent à l'Algérie des médicaments et du matériel hospitalier, expédiés fictivement de Marseille. Quant aux règlements, ils transiteraient par une banque marocaine. "Si j'ai un malade à l'agonie à la maison, et que toutes les pharmacies sont fermées hormis celle que tient l'Israélien, moi, j'achète." Qui donc fit un jour cet aveu à Oran? Un certain Abdelaziz Bouteflika. En savoir plus sur >> [www.lexpress.fr]


L’Algérie, qui dénonçait vertement le rapprochement entre le Maroc et Israël, s’érigeant en véritable donneuse de leçons, vient d’en surprendre plus d’un.

On vient d’apprendre, en effet, qu’Alger a autorisé, le 06 mars 2021, une liaison aérienne directe reliant Tel Aviv à l’aéroport Houari Boumedienne d’Alger. C’est là, une première dans l’histoire des relations israélo-algériennes, qu’on peut, pour le moins, qualifier de glaciales.

Selon des informations crédibles et des sites sérieux de tracking des aéronefs, un appareil militaire brésilien a bel et bien atterri sur le tarmac de l’aéroport d’Alger, samedi dernier, en provenance de Tel Aviv, un vol direct chargé de vaccins anti-COVID-19 offerts par les Israéliens.

Ce vol direct entre les deux pays ennemis a été largement commenté sur les réseaux sociaux, dans des publications en ligne ainsi que dans des Tweets, en anglais, en français, en arabe et en hébreu.

Le vent ne souffle pas au gré des navires.

Les avions de chasse algérienne ont été équipés de plusieurs composants israéliens, et c’est ce que la mafia militaro-politico-financière algérienne tente de cacher par tous les moyens, mais les choses se passent pas toujours comme prévu et « le vent ne souffle pas toujours au gré des navires ».

L’Algérie n’a jamais soutenu la cause palestinienne

Les relations entre l'Algérie et la Palestine: l'Algérie est un "fervent" partisan de la Palestine et du peuple palestinien n'a pas de relations diplomatiques avec la Palestine.

(I24news, Benjamin Netanyahu)… Révélations sur le don de vaccins de Aviv à Alger

I24news: la chaîne rapporte qu’un avion de l’armée de l’air brésilienne a atterri, le 09 Mars dernier, à l’aéroport international d’Alger, en provenance de Tel Aviv, en soulignant que l’avion transportait des vaccins offerts par Israël à la population algérienne. La chaîne francophone israélienne relève également, le double langage des autorités algériennes qui affichaient publiquement un rejet catégorique de toute normalisation avec Israël. Le même média souligne aussi que la campagne de vaccination en Algérie connaît un véritable échec, en soulignant que l’objectif de vacciner 70% de sa population en 2021 reste très loin à atteindre.




310 vues0 commentaire

Comments


bottom of page