top of page

Algérie: Crash d’un drone militaire de fabrication (chinoise ou iranienne?) dans la Wilaya de M’sila



Un drone de surveillance tactique appartenant à l’escadre de reconnaissance et de guerre électronique de l’armée de l’air s’est écrasé, il a été récupéré par les habitants du village de Maarif dans la wilaya de M’sila. On ignore pour le moment les raisons du crash.

C’est la première apparition de ce type de drones au sein de l’armée algérienne, c’est un ASN 209, appareil sans pilote tactique de moyenne altitude. Il aurait été commandé pour fabrication cette année après la visite Salon de défense «EDEX-2021» au Caire, du Chef D’état major au salon militaire Saïd Chengriha .

Ce type de drones de conception chinoise est aussi fabriqué à la chaîne en Egypte depuis deux ans.

En termes de performances ce drone est optimisé pour la désignation de cibles pour l’artillerie et pour la surveillance de grands périmètres, car il peut voler pendnat 10 heures en continu à une distance de 200 km de sa station de contrôle.

D'autres experts parlent de drone de fabrication iranienne... La ressemblance est frappante.

Les gardiens de la révolution iraniens ont confirmé avoir commencé à exporter des drones et des missiles hors du pays, sans préciser de destinations précises.






C’est le quatrieme crash répertorié de drones en Algérie, les premiers avaient eu lieu pendant les essais.

Rappel:

Un drone la commune de Berriche à l’Est de la base aérienne de Bir Rogaa dans la Wilaya d’Oum el-Bouaghi.



Sur les lieux les témoins ont constaté la chute de câbles à haute tension. Selon des experts il est possible que l’accident ait eu lieu lors de l’approche du drone dont le pilote au sol n’a pas su éviter la ligne électrique ou que les câbles à haute tension qui pullulent dans la zone aient provoqué des perturbations électro-magnétiques ayant mené au crash.

36 vues0 commentaire

Comments


bottom of page