Algérie-Cameroun: vives réactions dans le monde du football suite aux propos de Djamel Belmadi sur l

Les propos du sélectionneur de l’équipe algérienne Djamel Belmadi sur l’arbitrage en Afrique et plus particulièrement sur le Gambien Bakary Gassama, arbitre d’un match crucial perdu face au Cameroun, provoquent de vives réactions dans le monde du football.


La polémique ne cesse d’enfler, quatre jours après la mise en ligne d’une vidéo de Djamel Belmadi par la Fédération algérienne de football (FAF).

Le sélectionneur de l’équipe d’Algérie y annonce son intention de poursuivre son mandat, malgré les éliminations au premier tour de la Coupe d’Afrique des nations 2021 et en qualifications pour la Coupe du monde 2022. Surtout, il y critique avec virulence l’arbitrage africain et notamment l’arbitre gambien Bakary Gassama.

« Djamel Belmadi, un terroriste, un djihadiste… »  Tsafack Jonas

« Je ne dis pas que vous devez le tuer » les propos de Belmadi

La Fédération gambienne de football (GFF) a demandé l’ouverture d’une procédure disciplinaire à l’encontre de l’entraîneur algérien Djamel Belmadi à la suite de propos désobligeants qu’il a tenus à l’encontre de l’arbitre Bakary Gassama.


Belmadi a fait l’objet d’attaques verbales et physiques contre le responsable gambien dans une vidéo publiée par la fédération algérienne de football (FAF), disant : « Je ne dis pas que vous devez le tuer« .

Gassama « a volé l’espoir de toute une nation » Belmadi

Le mois dernier, la FAF a déposé une plainte auprès de l’instance dirigeante mondiale la Fifa pour que le match de barrage contre le Cameroun soit rejoué, évoquant un « scandaleux » qui « a faussé le résultat« . L’attaquant algérien Islam Slimani avait deux buts annulés, un pour hors-jeu et un pour main – ce dernier après un examen vidéo de l’arbitre assistant, avant que Karl Toko Ekambi ne marque un but vainqueur à la 124e minute pour les Lions indomptables à Blida.

« Jamais plus nous ne permettrons à quelques personnes de conspirer contre notre pays« , a déclaré Belmadi. « Je dois dire que je n’ai pas du tout aimé voir le lendemain quand cet arbitre (Bakary Gassama) est parti de l’aéroport d’Alger, le voir confortablement installé dans un salon avec un café et une millefeuille comme ça« .

« Je n’aimais pas le fait que nous acceptions ce genre de choses. Il a volé l’espoir de toute une nation, et nous le traitons comme ça« . « Je ne dis pas que vous devez le tuer, je ne dis pas des choses comme ça. Mais c’est un tyran, plus qu’un tyran. Nous ne pourrons plus jamais accepter cela. »

Belmadi a déclaré avoir dit à Gassama ce qu’il pensait de lui non seulement à l’aéroport d’Alger mais aussi en Turquie lorsqu’il a de nouveau rencontré le Gambien. « Je l’ai revu et lui ai répété la même chose et lui ai dit qui il était. »

S’exprimant il y a quelques semaines, Gassama a déclaré à un journal gambien : « S’ils gagnent, vous êtes le bon arbitre et s’ils perdent, ils vous qualifient de mauvais arbitre« . Pendant ce temps, le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Samuel Eto’o, a déclaré que son organisation pourrait également contacter la Fifa au sujet des commentaires de Belmadi dans la même interview.

A lire aussi:
La Fédération Gambienne de Football (GFF) reçoit l’arbitre gambien, Bakary Gassama, en grande pompe

#DjamelBelmadi #Algérie #Gambien #afrique #réaction #Cameroun #football #BakaryGassama

0 vue0 commentaire