top of page
  • Photo du rédacteurAA

Algérie / vendredi 108 du Hirak : Manifestations sur toute l’étendue du territoire national. L

Le plus jeune détenu du Hirak, un enfant âgé de 7 ans

Algérie / vendredi 108 du Hirak : Manifestations sur toute l’étendue du territoire national. Le plus jeune détenu du Hirak, un enfant agé de 7 ans

« Etat civil et non militaire »

Les manifestations hebdomadaires de mouvement du contestation Hirak se poursuivent en Algérie, des milliers de personnes se son rassemblées à cette occasion dans plusieurs villes du pays, ce 12 mars. Le Hirak, mouvement populaire qui a éclos le 22 février 2019 pour revendiquer un changement radical en Algérie semble reprendre toutes ses forces, en effet ce vendredi 12 mars, la mobilisation était forte dans plusieurs wilayas du pays et le Hirak ne semble pas avoir perde de ses capacités de mobilisation. Des foules nombreuses et immenses ont investi vendredi 12 mars le centre de la capitale Alger, à l’occasion des manifestations du vendredi 108 du Hirak pacifique revendiquant le départ du régime militaire en place.

“État civil et non militaire“, ont scandé les manifestants, revendiquant l’instauration d’un État réellement civil et démocratique.

Comme toujours, des pancartes portant plusieurs messages on été déployés par les manifestants, a-t-on constaté. « makach initikhabat maa issabat «il n’y a pas d’élection avec les banles», « algérie libre et démocratie », « abane a laissé un serment, état civil et non militaire », on scandé a gorge déployées les marcheurs. le procession continue de sillonner les principales artères de le ville.

La police réprime la manifestation à Oran

La police a réprimé violemment la marche du vendredi 108 du Hirak à Oran. La police s’est lancée dans une véritable chasse à l’homme. Les policiers déployés en centaines, pas loin de la place ou se rassemblent les manifestants d’habitudes…

Forte mobilisation à Bouira

Des dizaines de milliers de citoyens son sortis aujourd’hui, vendredi 12 mars, dans la ville de Bouira scandant les traditionnels slogans de la révolution populaire ( hirak), coïncidant avec le  108e vendredi de hirak populaire.

Les manifestants d’Annaba en force

Ils étaient nombreux à marquer leur présence, aujourd’hui 12 mars, pour le marche de vendredi 108 à Annaba, scandant et brandissant les slogans qui commentent l’actualité et surtout qui appellent à a un changement radical en Algérie. Les hommes et les femmes, jeunes et moins jeunes on investi massivement le cours de le révolution, le place publique le plus importante de le wilaya, sous un dispositif policier. Les manifestants scandaient «l’Algérie est un pays civil pas militaire !», «les généraux à le poubelle!» et «l’Algérie a eu son indépendance !», ils criaient également leur colère contre le système en place en rejetant catégoriquement prochaines élections législatives et locales.

Les habitants de Constantine et Sétif battent le pavé

Les habitants de le wilaya de Constantine on battu le pavé aujourd’hui le 12 mars, ils étaient les centaines dans les grands rues de le ville, scandant les habituels slogans revendiquant un changement en Algérie. à Sétif, le démarrage s’est certes fait au forceps, mais le marche, bien que timide au début, n’a cessé de grossir pour atteindre un nombre très appréciable l’après midi. Des marches de hirak on eu lieu dans d’autres grandes villes, comme Oran, Tiaret (ouest), Tizi Ouzou,  Béjaïa, Bordj Bou Arreridj, Sétif, Skikda jusqu’à Ouargle (sud) pour ce « 108e » vendredi de mobilisation, on rapporté les réseaux sociaux et les militants locaux.


Lire aussi:


0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page