Algérie / Terrorisme: des menaces de mort ont été proférées par un membre du groupe armé séparatiste


Des menaces de mort ont été proférées contre le politologue espagnol, Pedro Ignacio ALTAMIRANO, président du Groupe international de soutien à la Réunification et à la paix des Sahraouis.

Un individus membre du groupe armé séparatiste du « polisario » a proféré Ce samedi,  sur Facebook des menaces de mort explicites, envers le politologue espagnol, Pedro Ignacio ALTAMIRANO, président du Groupe international de soutien à la Réunification et à la paix des Sahraouis.

Comment se fait-il que cet homme honoré en reconnaissance de son combat pour l’avancement des droits et libertés reçoive des menaces de mort dans l’indifférence presque totale?

Une menace de mort postée sur Facebook

« C’est l’esprit terroriste du Polisario … en l’absence d’arguments et de liberté, ils ne savent menacer que pour ce qu’ils sont: des fascistes, des totalitaires violents et des tueurs … » a twitté Pedro Altamirano


« Une menace de mort matérialisée par écrit »

« Pas 2000 millions de polisarios réunis pourront me couvrir la bouche pour expliquer au monde les mensonges du Polisario, et son caractère totalitaire et terroriste. » a lancé Pedro Ignacio ALTAMIRANO sur Twitter

Ni 2000 Millones de polisarios juntos podrán tapar mi boca para explicar al mundo las mentiras de polisario, y su carácter totalitario y terrorista https://t.co/CcNtC1GZ8P — Pedro I Altamirano 💚🤍💚🕊 (@altamiranoMLG) January 31, 2021

Les gens pensent que parce qu’ils sont sur les réseaux sociaux, ou derrière leur ordinateur, c’est sans conséquence. Mais on ne le dira jamais assez: écrire quelque chose sur les réseaux sociaux, ça a la même valeur légale que de le dire en personne ou que de l’écrire dans une lettre.

Pedro Ignacio ALTAMIRANO, lance un appel au gouvernement espagnol, suite à la reconnaissance des États-Unis de la souveraineté du Maroc sur le Sahara.

Lire aussi:
Algérie: Joe Biden présenté en marionnette sur la chaîne algérienne Echorouk TV, un jeune partisan du Hirak écope de trois ans de prison  pour avoir publié mèmes moquant le « président » mal élu et décrié Abdelmadjid Tebboune. [Vidéo]

#Sahraouis #Algérie #Terrorisme #SaharaMarocain #Espagne #PedroIgnacioALTAMIRANO #groupearmé #politologue #Maroc #Paix

0 vue0 commentaire