top of page
  • Photo du rédacteurAA

Algérie / Pluies diluviennes: Inondations et trafic routier paralysé à Alger. Crise de liquidité rés

Pluies diluviennes: Inondations et trafic routier paralysé à Alger. Crise de liquidité résolue.

Des pluies diluviennes se sont abattues ce jeudi ont mis à nu la gestion catastrophique des avaloirs dans la capitale et d’autres villes algériennes.

Les dégâts sont très importants, notamment à Husseïn Dey, Birkhadem et Berraki. Des accidents et des pannes de voitures ont été signalés. Des véhicules ont été renversés, des routes ont été endommagées, des maisons ont même été envahies par les eaux. Pour l’instant, aucun bilan de la protection civile n’a été avancé. Des voitures ont été inondées à l’intérieur d’un tunnel. Cette situation risque de se compliquer davantage ce mardi, étant donné que, selon l’Office national de la météorologie (ONM), les pluies vont continuer à s’abattre sur la capitale, et ce, jusqu’à 15 heures. Les quantités de pluie attendues sont d’ailleurs estimées à 20 et 30 mm. L’office national de météorologie a indiqué ce mardi dans un BMS, que des pluies parfois sous forme d’averses orageuses, continueront à affecter les régions de l’Est et du centre du pays. Les wilayas concernées par le bulletin sont Tipasa, Blida, Alger, Tizi Ouzou, Boumerdès, Bouira, Bejaïa, Jijel, Skikda, Msila, Bordj Bou Arreridj, Mila, Sétif, Batna, Constantine, Guelma, Oum El Bouaghi, Souk Ahras, Tébessa, Khenchela.

Crise de liquidité résolue

Le ministre qui était invité de la chaine I de la Radio nationale, a déclaré que le problème de manque de liquidités enregistré récemment dans le pays était dû principalement au ralentissement de l’économie nationale du fait du confinement imposé par la pandémie de Covid-19, notamment de mars à juillet.  » La disponibilité de la liquidité est prévue au plus tard en octobre » avec la reprise des activités économiques, a-t-il estimé.

Chose promise, chose due
Et le scénario se répète! Comme chaque année, les pluies de la fin de l’été font des victimes!

Chaque année, c’est le même scénario qui se répète., le même spectacle se reproduit en Algérie. Dès les premières pluies, la capitale et d’autres villes algériennes sont submergées par les eaux.

Septembre 2019

De fortes pluies se sont abattues dans la soirée du 12/septembre/2019 sur la capitale Alger, provoquant des inondations au niveau de plusieurs quartiers et banlieues.


En septembre 2018

4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page