top of page
  • Photo du rédacteurAA

« al Mi’Mâr » 2020 de l’Ecole Nationale d’Architecture de Marrakech s’attaque aux cultures construct

« al Mi’Mâr » 2020 de l’Ecole Nationale d’Architecture de Marrakech s’attaque aux cultures constructives africaines.

By: Dr. Abdelghani Tayyibi


Directeur de l’Ecole Nationale d’Architecture de Marrakech

La crise sanitaire Covid-19 est une chance à saisir pour tracer un nouveau chemin indispensable au renouvellement des pratiques actuelles. Cette crise est mondiale, elle révèle les limites d’un modèle de développement tourné exclusivement vers les concentrations urbaines excessives, en terme de populations et de richesses dans les milieux urbains. Es ce l’occasion pour tirer des leçons et identifier de nouvelles opportunités pour un modèle plus sobre et plus eco responsable ?

Le confinement quoique court atteste déjà à travers des exemples le regain possible sur l’environnement et l’intérêt de l’action de l’homme sur la durabilité de notre écosystème et la réversibilité par rapport à des choix non judicieux et leurs conséquences.

Comment devons nous planifier et bâtir un présent et un avenir meilleurs en impliquant d’autres paramètres que la relance de l’économie. Nous avons un rôle important à jouer pour requestionner les modes de construction. Une économie mondiale plus sobre sur la question énergétique est possible.

C’est dans ces optiques que la 5ème édition d’al Mi’mâr célèbre l’architecture en terre crue à travers le riche patrimoine marocain et les créatives déclinaisons contemporaines qui sont en train d’émerger en Afrique. Ce colloque scientifique international, organisé par l’ENA de Marrakech, du Ministère de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, en partenariat principal avec la Région Marrakech-Safi, rend hommage aux savoir-faire des maallem.

Ce programme annuel s’étale normalement de mars à octobre, mais son inauguration initialement prévue du 15 au 20 mars 2020, a été reportée au 16 mai à cause de la crise sanitaire liée au COVID 19. Avec la réussite du basculement de l’enseignement à l’ENAM en mode distanciel, nous avons décidé de tenir la programmation d’al Mi’mâr à distance selon un calendrier d’interventions régulier. Le premier rendez-vous virtuel aura aura lieu à distance, le samedi 16 mai 2020 à 11h00 (GMT/UTC+0) avec une intervention de l’architecte Matthieu Fuchs intitulée « Terre coulée, un enjeu pour le territoire ». Avant cette conférence inaugurale sur une technique innovante, Tayyibi Abdelghani et Dominique Gauzin-Müller introduiront l’édition 5 d’al Mi’mâr et sa thématique. d’autres conférences seront régulièrement organisées les samedis de mai à octobre 2020, et plusieurs seront concentrées sur le tissu ancien de la Médina de Marrakech, sa valeur architecturale et sa restauration dans les règles de l’art.

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page