top of page

Aide à Gaza: «Il y a d’un côté les faiseurs de Paix🕊☮, ce que nous sommes et de l’autre: les cracheurs de feu 😈🐲...» Samira Sitaïl

Invitée du journal 19/20 info samedi soir sur France info, Samira Sitaïl a affirmé que «le Maroc ne refuse pas d’accueillir des réfugiés palestiniens, mais refuse que les Palestiniens puissent être déplacés ou empêchés de rester là où ils doivent vivre».

Sur France info, samedi soir, pour analyser la crise humanitaire à Gaza et les efforts de la communauté internationale qui se mobilise pour venir en aide aux Palestiniens, Samira Sitaïl, l'Ambassadrice du Royaume du Maroc en France a considéré que le fait que le royaume soit le premier pays à parvenir à faire entrer des aides (40 tonnes) à l’enclave palestinienne par voie terrestre constitue «une véritable percée sur le plan humanitaire». «C’est aussi un itinéraire inédit qui a pu être emprunté grâce aux relations que nous entretenons avec l’État d’Israël», a-t-elle expliqué.

Pour Samira Sitaïl «c’est une question de crédibilité et de poids du Maroc». «Si nous avons été le premier pays à obtenir cette possibilité d’entrer par le territoire israélien est d’arriver au plus près des populations gazaoui. C’est parce que nous pesons sur l’échiquier dans cette région (le Moyen-Orient, NDLR)», a-t-elle ajouté.

Interpellée sur le «faible soutien voire le silence qualifié d’embarrassant parfois de certains dirigeants arabes de certains pays arabes sur le soutien aux Palestiniens», l’ancienne journaliste a noté qu’«il y a d’un côté les faiseurs de paix🕊☮, ce que nous sommes et de l’autre: les cracheurs de feu».

«Les cracheurs de feu😈🐲, aujourd’hui, préconisent la haine tiennent les discours de violence et de haine (…) et ils n’agissent pas. Il y a ceux qui agissent, il y a les actes et il y a les déclarations d’intentions », a-t-elle poursuivi.

Interrogé sur la normalisation et son rôle dans cette «percée humanitaire», Sitaïl a affirmé que le Maroc «a une tradition très ancienne de soutien au peuple palestinien ».

Force conciliatrice

Ceci étant, la normalisation de la relation entre le Maroc et Israël ne remet pas en question «le droit inaliénable du peuple palestinien à bénéficier d’un Etat», a-t-elle tranché soulignant que le Royaume est «une force conciliatrice» œuvrant pour la paix.

Par rapport à la fermeture du passage de Rafah et la position égyptienne refusant tout déplacement forcé de la population civile palestinienne de la bande de Gaza, Samira Sitaïl a insisté sur le droit des Palestiniens de vivre sur leur terre et de ne pas être privés de leur territoire.

«Le Maroc ne refuse pas d’accueillir des réfugiés palestiniens. Le Maroc refuse que les Palestiniens puissent être déplacés» ou empêchés de rester «là où ils doivent vivre», a-t-elle affirmé sur la chaîne française France info.

Alors que l’armée d’occupation israélienne pillone sans cesse bande de Gaza depuis le 7 octobre 2023, coupant l’accès à l’eau potable, à l’électricité, aux soins médicaux, au gaz et aux denrées alimentaires à une population entière pendant plus de 160 jours de siège, l’Organisation des Nations unies a réitéré ses inquiétudes réelles quant à une famine généralisée.

Selon le ministère de la Santé palestinien 31.645 gazaouis sont tombés en martyrs depuis le 7 octobre. Parmi elles, 92 ont été tuées au cours des dernières 24 heures, a précisé le ministère ce dimanche, en faisant état d’un total de 73.676 blessés depuis le début de la guerre le 7 octobre.

Face à cette situation pour le moins catastrophique, le Roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, a donné ses instructions pour déployer une opération humanitaire d’aide alimentaire, par voie terrestre, destinée à la population palestinienne de Gaza et de la Ville Sainte d’Al Qods. Le Souverain a pris en charge sur ses deniers personnels une grande partie de l’aide acheminée, dont particulièrement celle destinée aux nourrissons et aux enfants en bas âge.

Ce dimanche, l’Agence Bayt Mal Al Qods a remis des équipements complets à la cellule de vigilance pour le suivi de l’état d’urgence à l’hôpital « Le Croissant Rouge » à Al Qods.

Cette action s’inscrit dans le cadre de l’opération humanitaire ordonnée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al Qods, au profit des Palestiniens dans la Bande de Gaza et la ville d’Al Qods, indique un communiqué de l’Agence.

Ce lot d’équipements est composé de matériel de bureau, d’unités centrales (ordinateurs), d’une unité centralisée d’Internet, de grands écrans d’affichage, de tablettes électroniques, d’équipements de communication mobiles, de bouteilles d’oxygène et d’autres matériels, selon la même source.

Cette opération, qui s’est déroulée en présence de représentants de l’Association des hôpitaux d’Al Qods-Est, a vu aussi la distribution de 50 Kits ambulanciers contenant 42 articles d’équipements et des médicaments pour les cas d’urgence.

Comments


bottom of page