top of page

Afrique: le Burkinabé Hugues Fabrice Zango, sacré champion du monde en triple saut


Avec un saut mesuré à 17,64 m, le Burkinabé Hugues Fabrice Zango remporte son premier titre mondial aux Championnats du monde d'athlétisme de Budapest.

Major de sa promotion, en pleine thèse de doctorat génie électrique en « Systèmes Électrotechniques et Environnement » à l'université de Béthune (en France), Chevalier de l'Ordre du Mérite, et sacré champion du monde du triple saut hier soir avec un giga-bond à 17,64 mètres.

Premier titre mondial de l'histoire du Burkina Faso !

Première médaille d’Or de l’histoire du Burkina en Athlétisme, première médaille Mondiale Africaine en Triple Saut.

Le Burkinabé a dû attendre son cinquième essai pour passer en tête du concours et devancer un duo cubain, lundi soir à Budapest.

Il a désormais tous les métaux dans sa collection. Après le bronze à Doha en 2019 et l'argent à Eugene l'année dernière, Hugues Fabrice Zango s'est couvert d'or, lundi 21 août à Budapest (Hongrie).

Privé des Mondiaux de Londres en 2017, faute de visa délivré à temps, il est depuis devenu le premier Burkinabé médaillé mondial en athlétisme (2019), le premier aussi à décrocher une médaille aux Jeux olympiques (le bronze à Tokyo en 2021), et désormais le premier athlète du Burkina Faso à se couvrir d'or à des championnats du monde d'athlétisme. Hugues Fabrice Zango détient également le record du monde de triple saut masculin en salle (18,07 m), réalisé en 2021, en effaçant des tablettes... Teddy Tamgho, son entraîneur, visiblement pas rancunier.

Compliqué, ça l'a été pour le protégé de Teddy Tamgho - son entraîneur français, champion du monde à Moscou il y a dix ans. Seulement troisième du concours après quatre essais, Hugues Fabrice Zango s'est envolé à 17,64 m lors de sa cinquième tentative, pour finalement devancer les Cubains.

« Je suis champion du monde, j'ai enfin cette médaille d'or et je suis content de mon parcours. Ça fait quatre ans que je suis sur tous les podiums et ce n'est jamais facile d'avoir une médaille d'or mondiale. »

Champion du monde junior et meilleur performeur mondial en 17,87 m, Jaydon Hibbert n'aura pas pu épater le public de Budapest. Il s'est blessé à la cuisse droite lors de son premier essai et n'a pas pu continuer le concours. À 18 ans, le Jamaïcain devra attendre pour une première médaille mondiale.

Le Cubain Lázaro Martínez, champion du monde en salle en 2022, termine deuxième en 17,41 m. Son compatriote, Cristian Nápoles, le rejoint sur le podium, à la 3e position avec son 4e saut en 17, 40 m, record personnel à la clé.

L'Algérien Yasser Triki, finaliste aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, termine 5e en 17,01 m.

Au delà de tout un Peuple Heureux, c’est tout un Continent qui est Honoré à travers Hugues Fabrice.


18 vues0 commentaire

Comments


bottom of page