Afrique: la reprise économique en Afrique du Sud sera difficile

Le ministre des Finances Enoch Godongwana a prévenu que la reprise économique devrait être effectuée avec prudence.

Le ministre des Finances sud-africain a prévenu que la reprise économique du pays allait être difficile. Les restrictions sanitaires imposées en 2021 ont paralysé la plupart des activités économiques tout en laissant des séquelles. Ajouté à cela, les émeutes et la corruption qui ont également malmené les finances.

L’Afrique du Sud a abordé la crise du Covid-19 dans un contexte économique dégradé, alors que le pays était déjà en proie à d’importantes difficultés. Le développement de la corruption et la désorganisation de l’Etat sous les présidences de Jacob Zuma ont entraîné:

  1. Une chute des investissements et de la croissance potentielle ;

  2. Une crise des entreprises publiques – en particulier de l’électricien public Eskom, qui se traduit par des difficultés d’approvisionnement en électricité, ce qui mine la confiance des agents ;

  3. Un dérapage des finances publiques. La semaine de pillages et d’émeutes qui a secoué le pays au mois de juillet remet en cause la reprise robuste qui se profilait en 2021 grâce à la reprise de la demande mondiale et à la bonne orientation des cours des matières premières.


Discours du budget 2022 du ministre Enoch Godonwana:

[Full Speech] 2022 Budget Speech by Minister Enoch Godonwana The carbon tax rate will increase from R134 to R144, effective from 1 January 2022. Read more: https://t.co/FQWr3pzwXw #Budget2022 pic.twitter.com/B5uot7vk5j — South African Government (@GovernmentZA) February 23, 2022

Le ministre espère trouver le difficile équilibre afin de sauver des vies tout en soutenant la croissance.

« Nous sommes également en passe de combler les principaux déséquilibres budgétaires et de rétablir la santé de nos finances publiques », continue le ministre. « Le fardeau de notre dette reste un sujet de grave préoccupation. Cette année, la dette publique a atteint 250 mille millions d’euros et devrait passer à 320 mille millions d’euros à moyen terme. »

Avec plus de 3,6 millions de cas et près de 99 000 décès, l’Afrique du Sud est le pays le plus durement touché par le Covid-19 du continent.


#économie #afrique #AfriqueduSud #Africa #Criseéconomique

0 vue0 commentaire