top of page
  • Photo du rédacteurAA

Afrique: face aux manœuvres algériennes, le Président de la Commission de l’UA Moussa Faki Mah

Afrique: face aux manœuvres algériennes, le Président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki Mahamat, réagit sur l’accréditation de l’État d’Israël.

Les manœuvres algériennes, une ingérence à peine voilée dans les prérogatives propres au président de la Commission de l’UA pour contrecarrer la décision de M. Moussa Faki Mahamat qui a pris fin juillet la décision d’accorder le statut d’observateur à Israël, ont été soldés par un échec patent. L’Etat hébreu a pu ainsi retrouver sa place après des années d’absence (Israël jouissait de ce statut jusqu’en 2002).

L’Algérie, qui tente comme à son habitude de faire de la cause palestinienne un fonds de commerce diplomatique et politique, ne savait plus où donner de la tête après les précisions du président de la Commission de l’Union au sujet de sa décision d’accorder le statut d’observateurs à Israël.

Communiqué du Président de la Commission de l’Union africaine Moussa Faki Mahamat sur l’accréditation de l’État d’Israël

La diplomatie algérienne continue de récolter déboires et échecs sur tous les plans, pour signer ces derniers jours une défaite cuisante au sein de l’Union africaine, quand ses manœuvres pour contrer le retour d’Israël à l’Organisation panafricaine comme membre observateur se sont avérées non payantes sur un terrain qu’elle considère totalement acquis.

En effet, M. Faki était clair et direct, quand il a recadré les choses en affirmant que sa décision ne diminue en rien le soutien de l’UA à la cause palestinienne, lors de l’audience qu’il a accordée le 23 juillet à l’ambassadeur d’Israël en Ethiopie, au Burundi et au Tchad, Aleli Admasu, au cours de laquelle il lui a remis ses lettres de créance.

[Lire] Le Communiqué du Président de la Commission @AUC_MoussaFaki sur l’accréditation de l’État d’Israël @ https://t.co/TXchN1TGd5 pic.twitter.com/ScM4FY5EDA — African Union (@_AfricanUnion) August 7, 2021

Cette énième défaite de la diplomatie algérienne vient montrer encore une fois que le temps des manipulations est révolu et que les Africains connaissent à présent parfaitement les manœuvres de l’Algérie, un pays connu pour sa politique hostile aux migrants africains qui souffrent le martyr sur le sol algérien à coup d’expulsions inhumaines et d’abandon pur et simple à la frontière dans des conditions pour le moins inhumaines.

A lire aussi:


0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page