top of page
  • Photo du rédacteurAA

Afrique du Sud / Le « 10 de Thembisa »: L’arnaque « à la sud africaine », une enquête révèle q

Afrique du Sud / Le « 10 de Thembisa »: Une enquête révèle que l’histoire des 10 bébés sud-africains est une arnaque financière…

L’affirmation selon laquelle la Sud-Africaine Gosiame Sithole a donné naissance à dix bébés au début du mois est fausse, selon une enquête officielle. Selon le gouvernement provincial, aucun hôpital de la province de Gauteng n’a enregistré la naissance de décuplés. Des tests médicaux montrent que Mme Sithole n’a même pas été enceinte récemment, a-t-il ajouté.

La jeune femme de 37 ans est désormais placée en observation en vertu de la loi sur la santé mentale et bénéficiera d’un soutien. La déclaration n’a pas donné de détails sur les raisons de la fabrication de l’histoire.

Independent Online (IOL), le groupe de médias propriétaire du Pretoria News qui a été le premier à rapporter l’histoire, a maintenu son reportage.

Il a poursuivi en affirmant que Mme Sithole avait mis au monde les enfants le 7 juin à l’hôpital académique Steve Biko (SBAH) dans la capitale, Pretoria, et que le personnel était mal préparé.

Elle a accusé l’hôpital et les autorités sanitaires provinciales de tenter de dissimuler une négligence médicale.

« Ces allégations sont fausses, non fondées et ne servent qu’à ternir la bonne réputation du Steve Biko Academic Hospital et du gouvernement provincial du Gauteng », indique la dernière déclaration.

Des poursuites judiciaires seront engagées contre le rédacteur en chef du Pretoria News, Piet Rampedi, et IOL, précise le communiqué.

D’où vient l’histoire ?

Mme Sithole, qui a des jumeaux de six ans, et son compagnon Teboho Tsotetsi vivaient à Thembisa, un township où résident de nombreux ouvriers, dans la province de Gauteng, près de Johannesburg.

Selon IOL, ils fréquentaient la même église que Rampedi, qui leur a été présenté en décembre. En mai, il aurait interviewé le couple, qui aurait déclaré attendre huit bébés – une séance de photos montre Mme Sithole lourdement enceinte.

Le 8 juin, Pretoria News a annoncé la naissance surprise de dix bébés, citant M. Tsotetsi comme source. Il a ensuite déclaré avoir reçu des SMS de sa compagne lui annonçant la nouvelle, ajoutant qu’il n’était pas autorisé à se rendre à l’hôpital en raison des restrictions liées au coronavirus.

Rampedi s’est également appuyé sur des messages WhatsApp – et n’a pas obtenu de confirmation indépendante de l’hôpital de l’histoire.

Le maire local a ensuite confirmé les naissances – c’est à ce moment-là que d’autres médias, dont la BBC, ont publié l’histoire – mais un porte-parole du gouvernement a ensuite déclaré que le politicien n’avait que la parole de la famille et que personne n’avait encore vu les bébés.

Les dons ont commencé à affluer pour le couple et ses bébés, surnommés les « 10 de Thembisa », dont 1 million de rands (70 000 $ ; 50 000 £) de la part du président de IOL, Iqbal Survé.

Mais l’histoire a attiré les soupçons après que Pretoria News ait initialement omis de divulguer l’hôpital où les bébés sont nés et qu’une série d’hôpitaux de Gauteng aient démenti leur implication.

Dix jours après les prétendues naissances, IOL a porté les accusations contre SBAH.

Une arnaque financière?

La jeune femme vit avec son partenaire Teboho Tsotetsi à Tembisa, dans un quartier populaire près de Johannesburg. Selon IOL, le rédacteur en chef Piet Rampedi les a rencontrés en décembre 2020, à l’église. En mai 2021, il a interviewé le couple, qui pensait attendre huit enfants. Une photo prise par Piet Rampedi montre d’ailleurs Gosiame Sithole, visiblement enceinte.

Local South African media reporting that 37-year-old Gosiame Thamara Sithole from Gauteng gave birth to 10 babies (decuplets) last night, setting a new world record. This comes barely a month after a woman from Mali gave birth to 9 children in Morocco. pic.twitter.com/wVwUTzdxdk — Megha Mohan (@meghamohan) June 8, 2021

La naissance surprise des dix bébés a été annoncée par Pretoria News le 8 juin, citant Teboho Tsotetsi comme source. Il a plus tard raconté qu’il avait reçu des messages de sa compagne lui apprenant la nouvelle, et lui précisant qu’il n’avait pas le droit de venir à l’hôpital à cause des mesures anti-Covid. Piet Rampedi s’est fié aux messages et n’a pas eu de confirmation venant de l’hôpital. Alors que d’autres médias s’emparaient de l’histoire, un porte-parole du gouvernement a fait savoir que personne n’avait encore vu les enfants. Des dons ont commencé à affluer pour le couple et leurs prétendus bébés, surnommés les «Tembisa 10». Mais l’histoire a commencé à paraître suspecte quand Pretoria News n’a pas pu donner le nom de l’hôpital où seraient nés les enfants, et que plusieurs hôpitaux de la région ont démenti leur implication. Teboho Tsotetsi a ensuite signalé la disparition de sa compagne et a demandé aux gens de ne plus faire de dons. De son côté, la jeune femme l’a accusé de vouloir profiter financièrement des enfants, selon Pretoria News. Des travailleurs sociaux ont finalement réussi à retrouver Gosiame Sithole, qui a été admise à l’hôpital vendredi 18 juin pour effectuer des tests, d’après les autorités.

Un mémo divulgué, vu par News24, prétend que Rampedi s’est récemment excusé auprès de IOL pour « l’atteinte à la réputation » que l’histoire a causée au groupe, disant qu’il aurait dû traiter l’histoire comme un travail d’investigation plutôt que comme une « histoire pour se sentir bien ».

L’arnaque « à la sud africaine »

Le site d’information sud-africain News 24 avit listé en 2010 les arnaques diverses et variées qui attendent le touriste supporter de football lors de la Coupe du monde. Extraits.

Voilà ce qui pourrait toutefois attendre, selon le site d’information sud-africain New24, les supporters de foot en Afrique du Sud.

1. Attention aux faux tickets pour les matchs du Mondial

A part sur le marché noir, les billets officiels ne peuvent pas s’acheter en argent liquide, alors ne vous faites pas avoir. La Fifa a mis en place des mesures draconiennes pour minimiser les fraudes donc même s’il vous faudra un peu plus de temps pour acheter des billets dans des points de vente officiels, n’hésitez pas…

2. Gare aux voituriers aux mains baladeuses

Une réservation dans un fabuleux hôtel cinq étoiles ne doit pas vous faire perdre tous vos sens. Surtout au moment où vous donnez vos clés au voiturier de l’hôtel. N’oubliez pas de mettre vos bijoux, votre argent et autres objets de valeur dans le coffre, hors de vue. Ce n’est pas prendre trop de précautions que de demander où sera garée votre voiture et si elle y restera. Cela vous évitera bien des surprises.

3. Vol d’identité

Alors qu’on prend toutes les mesures pour protéger nos identités sur Internet, on oublie trop souvent que les hôtels sont les endroits les plus fréquents pour les vols d’identité. Après avoir mis à l’abri vos bijoux et votre argent, prenez soin de ranger vos passeports, permis de conduire et carte d’identité loin des regards indiscrets.

4. Destinations inconnues

Les indications « près de l’aéroport » ou « près de la plage » peuvent être trompeuses. N’oubliez pas que l’arnaque favorite des escrocs est de vous demander des arrhes ou un acompte pour un hôtel qui n’existe pas. Le logiciel Google Earth est un bon moyen de vérifier si l’adresse est bonne… ou non.

5. Deux au prix d’un

Le mot “gratuit” est un mot qui sonne doux mais qui peut entraîner des erreurs de jugement. Veillez lorsque vous réservez une troisième ou quatrième nuit d’hôtel gratuite, à ce que d’autres offres ne soient pas plus avantageuses. Une recherche supplémentaire est conseillée pour gagner quelques deniers.

6. Ne pas oublier la petite taxe de plus

Assurez-vous qu’il n’y pas de taxes supplémentaires ou d’autres frais cachés lorsque que vous réservez votre voyage. C’est un travail de fourmis qui en vaut la peine surtout au moment de comparer les différentes offres de séjour.

7. Le tour de taxi qui dure, qui dure…

Une des arnaques les plus connues est de vous faire balader en taxi. Montrez au chauffeur, ou du moins faites-lui croire, que vous avez un smartphone qui vous permet de suivre un itinéraire précis. Sinon n’hésitez pas à vous faire expliquer pourquoi il emprunte ce chemin en particulier.

8. Les surplus à l’aéroport

Les compagnies aériennes sont connues pour faire leur beurre sur les surplus de bagages qui sont synonymes de taxes supplémentaires. Les réservations en avance vous éviteront ce genre de surprise.

9. Les sites Internet douteux

Evitez à tout prix de cliquer sur des pubs ou des sites Internet que vous ne connaissez pas ou que personne ne vous a recommandé. Vous trouverez nombre de sites amateur proposant des offres alléchantes avec séjour et tickets pour le Mondial à moindre prix. Ne tombez pas dans le piège.

10. Attention aux voleurs dans les terminaux d’aéroport

Les halls des aéroports sud-africains comme d’autres dans le monde sont souvent des endroits très fréquentés et chaotiques. Restez vigilants jusqu’au passage au portique des rayons X. Votre voisin de queue peut être un voleur à la recherche d’iPod, de téléphones mobiles ou d’ordinateurs portables.

Lire aussi:

1 vue0 commentaire

Σχόλια


bottom of page