top of page
  • Photo du rédacteurAA

Affaire Brahim Ghali: Qui est-ce, Mohamed Ben Battouche dont l’identité a été usurpée?

Qui est-ce, Mohamed Ben Battouche dont l’identité a été usurpée?

Mohamed Ben Battouche, dont l’identité a été usurpée [avec son consentement ou non?] par la mafia militaro-politico-financière algérienne, est un algérien originaire de la ville de Barika, une commune algérienne de la wilaya de Batna. Brahim Ghali devient Mohamed Ben Battouche, la création de ce profil est dans le but d’une hospitalisation en Espagne de Brahim Ghali, et aussi d’échapper aux poursuites de la justice espagnole qui pèsent sur le chef de la milice du polisario.

Barika est une commune algérienne de la wilaya de Batna, située au nord-est de l’Algérie dans la région des Hodna, à 85 km à l’ouest de centre du wilaya Batna et à 345 km au sud-est d’Alger.

L’usurpation d’identité: les sanctions en Espagne

L’usurpation d’identité est plus précisément évoquée à l’article 401 du Code Pénal qui sanctionne par une peine de 6 mois à 3 ans d’emprisonnement le délit d’usurpation d’état civil.

L’identité d’une personne est le fondement de l’existence de sa personnalité juridique dans notre société. Cette identité, formée de l’état civil, du nom et du prénom, est soit attribuée de façon autoritaire par le lien de filiation pour le nom patronymique, soit sous contrôle des autorités publiques : nul ne peut donc se « façonner » sur mesure une identité qui ne serait pas reconnue par les autorités publiques.

Le chef du Polisario Brahim Ghali a été hospitalisé en Espagne sous un nom d’emprunt. Brahim Ghali a été admis d’urgence, le 21 avril au soir, dans un hôpital de Logroño, non loin de Saragosse, en Espagne.

Le séjour du chef du polisario en Espagne risque d’être mouvementé. En effet l’ASADEDH, basée à Barcelone, a déposé une plainte contre Ghali auprès de l’audience nationale espagnole. La plainte informe le procureur général de l’hospitalisation de Brahim Ghali, à Logroño, précisant qu’il est entré en Espagne avec une fausse identité portant le nom de Mohamed Ben Battouche, de nationalité algérienne afin d’échapper aux poursuites de la justice espagnole. L’ASADEDH demande l’ouverture d’une enquête ainsi que la coopération de la police. Et ce, à travers la vérification des autorités judiciaire que Mohamed Ben Battouche est effectivement Brahim Ghali. Ce dernier est accusé de détentions illégales, terrorisme et délit contre l’intégrité physique et la vie des personnes, après une plainte déposée en Espagne par l’ASDEDH, en décembre 2007 sous le Nº 2008/01.

Lire aussi:

1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page