top of page

🌍🏃‍♀️🏃2023 Mais où sont donc passés les athlètes algériens qui ont raflé les médailles en (JM-JA)


Dopage et triche???
  • L'Algérie 3e, la France 4e et la Tunisie 7e au classement des médailles aux Jeux Méditerranéens d'Oran 2022.

  • Fin des Jeux Arabes 2023 : l’Algérie triomphe avec plus de 100 médailles d’or. Forte de 253 médailles dont 105 breloques d’or, l’Algérie termine à la tête du tableau des médailles avec un écart très important de son dauphin.

Mondiaux d'athlétisme Budapest 2023: Mais où sont donc passés les athlètes algériens qui ont raflé les médailles lors des Jeux méditerranéens et des jeux sportifs arabes...???

Les Championnats du monde d’athlétisme 2023 se déroulent actuellement à Budapest (19-27 août en Hongrie) et hormis le 800m masculin où l’espoir existe, les chances de médailles s’évaporent pour la délégation algérienne. Engagés hier en série, Djamel Sedjati et Slimane Moula ont décroché leur ticket pour les 1/2 finale alors que le prodige Mohamed Ali Gouaned a échoué. Pour le reste c’est l’hécatombe.

Alors que les Africains brillent sur la piste de Budapest (médaille d’or pour le Burkina Faso en triple saut, pour l’Ouganda en 10000m, pour le Maroc sur 3000m steeple, médaille d’argent pour le Botswana sur le prestigieux 100m masculin), les algériens ne se sont guère illustrés en Hongrie avec des résultats décevants pour le moment.

Déception pour Gouaned, petites frayeurs pour Sedjati et Moula

L’unique espoir de médaille devrait venir du 800m masculin où deux algériens sont encore en lice. Ainsi le vice-champion du Monde en titre Djamel Sedjati (24 ans) a terminé deuxième de sa série avec un chrono de (1:47.87), alors que Slimane Moula (24 ans) a pris la troisième place de la sixième série avec un temps de (1:45.76). Les Algériens ont plutôt mal géré leur course en se faisant quelques frayeurs inutiles mais ont tout de même terminé dans les 3 premiers de leur série pour atteindre les demi-finales.

En revanche, le troisième algérien engagé dans les séries du 800m, Mohamed Ali Gouaned (21 ans) a totalement raté sa course en terminant à la sixième place de la première série avec un temps de (1:49.16). Très énervé à la fin de la course, le jeune vice-champion du monde U20 n’était pas dans le bon tempo et s’est effondré dans les derniers 200m. Son manque d’expérience lui a été fatal car en terme de niveau, il était largement au dessus.

Triki seulement 5ème, le reste du contingent KO

En triple saut, Mohamed Tahar Triki a enregistré la 5ème place du concours avec un modeste bond de 17,01 loin de son record personnel (17,43 lors des JO de Tokyo 2020 où il a également terminé à la 5ème place). L’athlète de 26 ans peut s’en vouloir car le concours était à sa portée avec quelques absences de taille chez ses concurrents. Il est le seul Algérien à avoir atteint la finale de son épreuve. Pour le reste de la délégation c’est l’élimination prématurée !

Ainsi, dans l’épreuve du 400m haies, Abdelmalik Lahoulou (31 ans), a subi une blessure en pleine course, l’empêchant de terminer sa série tout comme l’autre hurdleur algérien Amine Bouanani (25 ans) sur 110m haies. Victime d’une déchirure musculaire dans les derniers instants de la course, il a franchi la ligne d’arrivée à la 8ème place avec un chrono insuffisant pour se qualifier au tour suivant. Dans l’épreuve du saut en hauteur, Hicham Bouhanoune (26 ans), n’a guère brillé avec un saut à 2m14 le plaçant à la 32è position du concours très loin des cadors mondiaux (2m36 pour l’Italien Tamberi).

L’ombre de Taoufik Makhloufi…

Déception également dans l’épreuve reine du 1500m masculin, avec la modeste 8ème place de sa série pour Salim Keddar (29 ans) et un temps de 3.35.17 insuffisant pour accéder aux demi-finales de l’épreuve. L’absence de la légende Taoufik Makhloufi (35 ans) se fait ressentir avec tous ces résultats décevants.

Pour le reste des engagés (avec un total de 10 Algériens présents à ces Mondiaux), le vétéran Larbi Bourrada (35 ans) tentera de s’illustrer dans sa discipline du décathlon qui débute ce vendredi. Notons que la seule femme engagée dans la délégation algérienne est Amina Bettiche (35 ans) qui s’alignera sur le départ du marathon prévu pour samedi prochain. Autant le dire, ses chances de médaille sont nulles.

108 vues0 commentaire
bottom of page