top of page

1926 : l’inauguration de la Mosquée de Paris par le Sultan Moulay Youssef Ben Hassan

En 1926, la Grande Mosquée de Paris est inaugurée en présence de membres de l’Etat français et le Sultan du Maroc Moulay Youssef Ben Hassan et les populations de l’Afrique du Nord. L’architecture est superbe, le lieu choisi, symboliquement fort… en hommage aux soldats musulmans de la Première Guerre mondiale (près de 73 000 soldats musulmans avaient été tués entre 1914 et 1918.).« Ce n’est pas nous qui faisons l’histoire. C’est l’histoire qui nous fait. » Martin Luther King

Il y a foule ce jeudi 15 juillet 1926 dans le Ve arrondissement de Paris. Riverains, badauds: ils sont nombreux à vouloir assister à l’inauguration de la Grande Mosquée de Paris. L’événement très protocolaire prévu dans l’après-midi attise la curiosité. La consécration religieuse officielle doit se faire en présence du président de la République ; Gaston Doumergue au côté du Sultan du Maroc Moulay Youssef Ben Hassan entourés de plusieurs hautes personnalités françaises et musulmanes, représentations diplomatiques de la Perse, de la Turquie, du Caucase et de l’Afghanistan.

« Lorsqu’on regarde une gravure des années vingt éditée pour la naissance de la Grande mosquée de Paris, on la voit émerger de l’estompe, comme de la brume, avec ses toits vert d’eau, son minaret, les dômes, la dentelle de l’architecture… un bateau oriental derrière une enceinte qui marque la limite de la rue. Un peu comme une vision au milieu du bâti parisien que l’on devine autour. » C’est par cette description que Simone Douek ouvrait son documentaire consacré à la Grande Mosquée de Paris, et diffusé le 9 décembre 1996 sur France Culture. Elle avait notamment pour invités le recteur de la Grande Mosquée, Dalil Boubakeur, et l’historien Pascal Payen-Appenzeller.

Il a fallu quatre ans pour construire l’immense édifice religieux. Lors de la pose de la première pierre, le 19 octobre 1922

“L’histoire opère lentement.” Ulrich Wickert

Sur France Inter, le 3 octobre 2011, La Marche de l’Histoire diffusait une archive de 1926 dans laquelle s’exprimait Valroff, secrétaire particulier de Si Kaddour Benghabrit, qui fut le premier à diriger la Grande Mosquée de Paris : « La République Française, le Sultan du Maroc Moulay Youssef Ben Hassan et les populations de l’Afrique du Nord, en réalisant cette œuvre, voulaient édifier un monument durable, une amitié qui tire sa vivacité et sa persistance dans la nature même de l’âme française et de l’âme musulmane. Tous les Français qui voient le minaret de cette maison d’Allah se détacher sur le beau ciel se souviennent et se souviendront toujours des jours sombres où, côte à côte, Français et musulmans, luttaient pour le triomphe de la justice et de la liberté. »

À l’époque, dans le quartier, l’état d’esprit était très favorable à la construction de la mosquée. Et Lyautey s’inscrivait dans une longue histoire : en 1767, la France de Louis XV avait signé un contrat avec le sultan du Maroc, Sidi Mohammed ben Abdallah, pour l’établissement religieux de l’islam en France : « Ce vieux projet de Louis XV et du Maroc… comme souvent il a fallu attendre très longtemps, les coïncidences de l’histoire.« 

#Algérie #mosquéedeParis #afrique #MoulayYoussefBenHassan #France #Maroc #Histoire

7 vues0 commentaire
bottom of page